S'il te plaît, apprivoise-moi…

roger_judenne_3-98619

Ce 18 mai 2015, l’école publique de Prunay-le-Gillon a pris le nom de l’écrivain eurélien Roger Judenne.

Le discours du récipiendaire

« Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux,

Je veux d’abord vous exprimer toute ma reconnaissance. Attacher mon nom à une école publique est un honneur rare dont l’enseignant, le romancier et le laïc que je suis, est très fier. Voir mon nom sur cette plaque est pour moi source d’une grande émotion. Je vous adresse un très grand merci.

Monsieur le maire, vous, votre municipalité et moi, nous partageons en effet les trois valeurs qui vous ont amené à retenir mon nom : l’école, le livre et notre petite patrie qu’est la Beauce. J’ai tout à fait conscience que, bien au-delà de Roger Judenne, ce sont ces trois piliers de notre quotidien mais surtout de notre avenir que vous avez voulu mettre à l’honneur. Je suis heureux de constater la présence d’amis enseignants, écrivains, éditeurs et représentants de la Beauce. J’ai tenu à les associer à ce moment, parce que votre décision les met aussi à l’honneur.

Je ne vais pas paraphraser vos propos mais je voudrais évoquer deux points :

– D’abord en m’adressant directement à vous, les enfants.

Vous avez une grande chance : celle d’être scolarisé dans l’école du village où vous vivez. Quand j’avais votre âge, j’habitais Bonville, sur la commune de Gellainville, à une dizaine de km d’ici. Je n’ai jamais connu que la classe unique de mon village, terreau fertile où la graine d’homme que j’étais alors a pu grandir. Pour qu’une plante se développe et s’épanouisse, la première condition c’est qu’elle soit bien enracinée. Les dix-douze premières années de la vie d’un être humain déterminent très fortement son avenir d’homme. Jour après jour, le fait de grandir dans votre village et d’apprendre dans votre école vous permet de construire un équilibre qui fera de vous des hommes et des femmes capables d’affronter la vie dans de bonnes conditions.

Aujourd’hui encore, quand on me demande d’où je suis, je réponds spontanément : « De Bonville », parce que c’est là que j’ai d’abord été planté. Devenus adultes, beaucoup parmi vous seront sans doute amenés à s’installer ailleurs, loin peut-être, à l’étranger parfois. Mais toujours, quand on vous demandera d’où vous êtes, je suis certain que vous répondrez avec émotion : « De Prunay le Gillon ». Prunay restera toujours votre berceau.

– Le second point que je voudrais évoquer, c’est le livre pour en souligner toute l’importance.

J’ai écrit et publié de nombreux livres, des romans pour adultes, des romans du terroir faisant vivre notre terre de Beauce et beaucoup de romans en littérature de jeunesse.

Souvent, on entend dire : « il est important de développer le goût de lire chez les enfants parce que la lecture est source de plaisir ». C’est exact et je pense même que lire relève bien davantage du bonheur que du plaisir. Mais assimiler la lecture à un moyen de divertissement est bien trop réducteur. Lire, c’est bien autre chose que de jouer sur une console ou de regarder la télévision. L’enjeu de la lecture va bien au-delà de cet aspect plaisir-divertissement. Avoir une bonne maîtrise de la lecture est capital, parce que bien lire, c’est maîtriser sa langue, tant sur le plan oral, lu ou écrit. Lire, c’est aussi développer son esprit critique. Non seulement la lecture permet de s’ouvrir au monde et de découvrir les autres, mais elle favorise grandement l’élaboration d’une pensée claire et l’expression aisée. On sait le lien qui existe entre pensée et expression. Devenir bon lecteur, c’est avant tout devenir capable d’élaborer et de structurer sa pensée tout en augmentant sa capacité à la transmettre aux autres. Les deux vont de pair. L’une renforce l’autre. S’exprimer facilement révèle une pensée construite. L’inverse – Hélas ! – est également vrai et on peut craindre que l’incapacité à formuler couramment ne dissimule en réalité une pensée confuse et pauvre.

Quand j’étais conseiller pédagogique, il m’arrivait souvent de dire à mes professeurs d’école en formation : « Un élève qui arriverait au collège en n’ayant jamais fait de géographie, ce serait très fâcheux. Mais le même élève qui arrive au collège en ne maîtrisant pas sa langue de façon satisfaisante, tout particulièrement la lecture, est un enfant pour l’avenir duquel on peut être très inquiet ».

En inoculant le virus de la lecture à nos enfants, on les vaccine contre l’échec scolaire. En enrichissant le lexique et la capacité de penser, la lecture lutte, par la même occasion, contre la violence de nos jeunes parce que des enfants et adolescents privés de vocabulaire se servent presque inéluctablement de leurs poings… ou d’armes plus terribles.

Voilà pourquoi, Monsieur le Maire, je vous suis infiniment reconnaissant de mettre à l’honneur le livre, et tout particulièrement le livre jeunesse et l’école publique qui doit avoir pour mission première de développer une maîtrise correcte de la langue, par le biais de la lecture et du livre.

Vous et moi, nous croyons dans l’école publique et la culture. Si notre société affirme sa volonté de s’appuyer sur ces deux solides fondations, nous avons toutes les raisons d’avoir foi en l’avenir.

Alors, pour terminer, je crois qu’une phrase s’impose : « VIVE L’ECOLE PUBLIQUE ». »

 

(source: CAC 47)

Commentaires sur: "Roger Judenne à l’honneur" (1)

  1. L’amour de la lecture, la foi en l’enfance et l’enseignement… le devoir de l’enseignement de la lecture pour le plaisir, pour le bonheur, et la construction de l’homme. vraiment un bel être , ce monsieur Judenne. (je me souviens avoir assisté à une conférence de Roger Judenne organisée par les amis de la médiathèque, quel moment riche !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :