S'il te plaît, apprivoise-moi…

Arbrealettres


OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Oiseaux et voix sans savoir
rivalisent avec la mer.
C’est comme si quelque chose
se laissait surprendre, oblique,
entre soleil et rumeurs :
un silence imperceptible,
un intervalle. On écoute :
murmures, bruits d’eau. C’est ça.
Une bouche et pas de mots.
Il fait un temps sans histoire.

(Jacques Ancet)

Découvert chez Lara ici

Illustration: ArbreaPhotos

Voir l’article original

Commentaires sur: "Oiseaux et voix (Jacques Ancet)" (2)

  1. Bonjour,
    Joli clicher verbal d’un instant.
    Cordialement

  2. Belloue a dit:

    Le temps sans histoire
    perd ses clapots
    Sur de dos d’une roche
    le vent freine sa course
    et la pierre s’émousse

    Dans ce temps sans histoire
    Un oiseau cherche à boire
    Sans vague et sans mot
    la mer lui apporte l’eau

    Il fait un temps sans histoire
    L’oiseau se pose sur la pierre
    Le temps le regarde boire
    et la mer retrouve ses clapots

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :