S'il te plaît, apprivoise-moi…

terrasse avec vue

feuilles qui volent

 

En ce doux après-midi de grisaille, Marilou s’est assise à la terrasse du café du Minck, commande une bière blanche, machinalement allume une cigarette. Sur le quai des pêcheurs, une volée de goélands se dispute un poisson éventré. Elle cherche du regard son volatile unijambiste mais ne le trouve pas. Sans doute est-il mort, échoué sur la plage, à moitié dévoré par les crabes. Il n’existe pas de cimetière pour goélands.

De son cabas à l’effigie de la statue de la liberté, elle sort un cahier bleu à spirales, sur lequel est écrit son roman inachevé, en feuillette les premières pages. Des mois qu’elle ne les a pas lues et c’est à peine si elle reconnaît son écriture. Les mots qui défilent lui sont étrangers. Il est trop tard. La haine a fait place à l’indifférence et cette histoire n’a plus aucun sens. Rien n’est pire que le vide sidéral.

La cigarette se consume seule dans le cendrier. D’un geste lent, Marilou écrase le mégot, culpabilise. Quelques rares promeneurs se sont arrêtés pour observer le trafic maritime. Là-bas, derrière la jetée ouest, un ferry attend. Une sirène de police hurle, des silhouettes sombres courent en tous sens. Echappées du bidonville.

Marilou reprend son cahier bleu, le retourne. Au verso vierge des pages noircies, elle écrit : « je vous ai beaucoup aimés »…

*

Retrouvez Martine  Dardenne sur son blog 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :