S'il te plaît, apprivoise-moi…

Gavroche 60

poisson-d-avril

Si l’on en croit lesdictionnaires, la coutume de donner des poissons d’avril remonte à la passion de N. S. Jésus-Christ, pendant laquelle il fut renvoyé de Pilate à Hérode et d’Hérode à Pilate, bafoué par la foule.

Sans nier cette origine, il nous paraît étrange que des Chrétiens aient consacré ce triste souvenir par une coutume vexatoire, qui a traversé des siècles de foi ardente, où l’Eglise tenait le glaive de la justice et allumait tant de bûchers. Quoi qu’il en soit, le premier avril est un jour fécond en mystifications de tous genres, faites avec plus ou moins d’esprit.

Qu’on nous permette un exemple entre mille : L’an dernier, une demoiselle, dont on n’a pas voulu nous révéler le nom, trouve en rentrant chez elle une marchande à la toilette qui l’attendait depuis longtemps et ne cachait point son impatience.

Mlle X…, fort étonnée, demande de quoi il…

Voir l’article original 660 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :