S'il te plaît, apprivoise-moi…

Cure anglaise

Gavroche 60

buveur

Les voilà qui, non contents d’avoir introduit dans nos moeurs les ablutions extérieures à l’eau froide, essaient maintenant de nous faire laver journellement nos intestins à l’eau chaude !

Nos voisins anglais n’y vont pas de main morte et, pour être dans le mouvement… hygiénique, il faudra se résigner désormais à déguster une chopine d’eau chaude quelque temps avant chacun de nos repas, afin de «rincer» consciencieusement les vingt mètres de boyaux qui s’entortillent aussi bien sous le galbe d’une idéale beauté que sous le monstrueux embonpoint d’un bon vivant sexagénaire.

Déjà, il y a quelques années, on parla un peu de cette doctrine, au moment où le docteur Salisbury, un Américain, la fit connaître pour la première fois, mais sa grande vogue en Angleterre date de la cure de mistress Stuart qui utilise ses forces retrouvées à la propagande du nouveau traitement.

Les volumes de mistress Stuart se vendent, dans…

Voir l’article original 168 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :