S'il te plaît, apprivoise-moi…

Gavroche 60

tintin.

Un monsieur visitait un logement de garçon, rue Ballu. Il hésitait devant la fenêtre ouverte sur de minuscules coins de verdure, dépendant des immeubles de la rue de Berlin. La concierge, jeune femme fort avenante, jugea le moment venu de frapper un grand coup. Elle ajouta à son boniment, avec un geste administratif :

Je dois, en outre, faire remarquer à monsieur que là, à droite, se trouve l’hôtel occupé par M. Emile Zola, et que, d’ici, on a l’avantage de voir M. Zola se promener dans son jardin.

L’auteur de l’Assommoir et de Nana donnant ainsi, sans s’en douter, de la valeur aux maisons de ses voisins, c’est original.

« Les Annales politiques et littéraires. » Paris, 1896.
Illustration : « L’Oreille cassée. »  Hergé.

Voir l’article original

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :