S'il te plaît, apprivoise-moi…

Gros-debat-a-la-redac-pour-ou-contre-les-cadenas-d-amour-sur-les-ponts_exact1900x908_l.jpg

De : Julien@bleu.fr Pour:Pierre@SurVotreRéseau.com le13août2015 Objet : RE : Message
Merci d’avoir pris le temps de me raconter cette histoire. Je comprends même si je ne sais rien des raisons qui vous ont coupé de votre fille depuis si longtemps. Je vous souhaite que les choses s’arrangent pour vous et ne vous importunerai plus avec ce cadenas.
Cordialement
Julien,

De : Votre Réseau
Pour : Julien@bleu.fr le 14 août 2015 Objet : message
Nous avons le plaisir de vous confirmer la publication de votre message dont vous retrouverez le contenu ci-dessous.

A bientôt sur Votre Réseau.

Message : Et un et deux et…
Voilà, déjà deux amours liées au pont ont été retrouvées.
Le premier cadenas, avec son arbre était celui de Guillaume et Laura, spécialistes des arrosoirs, ravis de le retrouver grâce à vous. Ils l’ont récupéré et ont promis de raconter un jour cette histoire à leurs petits-enfants.
Le deuxième cadenas appartenait à une jeune fille, auteure de l’oiseau peint dessus. Je n’ai pas pu le lui rendre comme le premier, mais les circonstances

me poussent à considérer que le défi est réussi, sans chercher plus loin.
Merci pour votre aide et à très vite pour un troisième cadenas.

 

25 août 2015

Julien ouvre un œil, la lumière qui filtre à travers les volets lui indique que la matinée est déjà avancée. Il observe les lézardes au plafond et goûte la quiétude du lieu. Ici, malgré la fenêtre ouverte, aucun bruit ne trouble le matin. Tout le contraire de sa vie parisienne. Le silence est une des nombreuses raisons qui le poussent à revenir chaque été dans la maison de sa grand-mère en Vendée. Ici, les horaires ne sont pas contraignants, sa grand-mère n’exigeant rien de lui et lui laissant une totale liberté.

Il se lève et rejoint la cuisine. Près du bol de café déjà servi qu’il n’a plus qu’à faire réchauffer, il trouve une lettre pour lui.
Il sait avant même de l’ouvrir que c’est Marine qui lui écrit. Il reconnaît son écriture serrée, ramassée et minuscule entre toutes. C’est une habitude entre eux qu’ils ont gardée malgré l’avènement du numérique, des portables et des messages instantanés. Avant que tout cela n’existe, Julien et Marine ne manquaient jamais de s’écrire dès qu’ils étaient séparés plus de huit jours. Ils ont gardé ce besoin de passer par le papier, ce rituel de l’écriture manuscrite et du voyage à la poste à chaque fois que l’un des deux quitte Paris pour plus de huit jours.

« Salut Julien,
J’espère que tes vacances près de ta grand-mère (embrasse-la pour moi) sont une source de repos et que tu vas bien. Ici, rien de nouveau. En fait, il faut quand même que je te dise : j’ai aperçu Agathe et Alex ensemble hier. Je sais que l’histoire des cadenas a démarré pour toi avec l’espoir de séduire Agathe, mais il semble que le leur soit encore trop bien fermé, pas prêt à céder. J’en suis désolée pour toi.

Réponds-moi vite ; je m’ennuie dans ce Paris vide. Je t’embrasse, à bientôt,
Marine. »

Julien sort de son sac la carte postale qu’il a achetée hier, y note l’adresse de Marine et ces quelques mots :

« Ressors ton dictionnaire d’Anglais du placard ! Je t’embrasse également !
Jul’ »

Il y colle un timbre, jette la carte au fond de son sac et saisit les deux tartines qui viennent de sauter du grille-pain. Il a faim.

 

Locked Love 12 septembre 2015

 

De : Votre Réseau
Pour : Julien@bleu.fr le 27 août 2015 Objet : message
Nous avons le plaisir de vous confirmer la publication de votre message dont vous retrouverez le contenu ci-dessous.

A bientôt sur Votre Réseau. Message : …et de trois ?

Bonjour à tous,
Allez, on a réussi deux fois, on tente de retrouver d’autres amoureux passés par le pont des arts ?

J’en ai choisi un facile grâce aux nombreux indices qui y ont été déposés par les amoureux, John et Mary D. avec une date : October 12th, 2008

A vous de jouer, de partager, de retrouver John et Mary.
Quelque chose me dit que ce cadenas a un petit accent anglais.

L’adresse n’a pas changé : julien@bleu.fr

rtx18r4p.jpg

 

De : Votre Réseau
Pour : Julien@bleu.fr le 29 août 2015 Objet : message
Votre message « …et de trois ? » a été partagé 218 fois et vu 837 fois depuis sa publication le 27 août.

A bientôt sur Votre Réseau.

De : Julien@bleu.fr
Pour : marine@mgh.fr
Objet : RE : Bonnes vacances
Coucou,
Je suis finalement rentré plus tard que prévu de Vendée, il y faisait un temps superbe, on en a profité pour glaner quelques jours de soleil supplémentaires. Je suis arrivé hier soir très tard, je n’ai pas pu t’appeler et ce matin, tu ne décroches pas ton téléphone.
Je t’ai rapporté de la brioche, pur beurre, celle que tu aimes tant. (Pour me faire pardonner de la carte postale énigmatique…)
On se voit bientôt ? En attendant, j’ai partagé la troisième photo sur Le Réseau et le nombre de partages ne cesse de grandir.
Ne reste plus qu’à attendre !
Je t’embrasse,
Jul’

 

le 29 août 2015

De : marine@mgh.fr
Pour : Julien@bleu.fr le 31 août 2015 Objet : RE : Bonnes vacances
Excuses acceptées, je passe prendre la brioche demain à la première heure !

De : MaryFing@skyboard.com Pour : Julien@bleu.fr
2015
Objet : locked love

le 1er

septembre

Bonjour monsieur,
Mon nom est Mary et j’habite à Liverpool. Je m’excuse de mon français pas très juste. Je vous maile parce que je crois vous avez mon cadenas. On a accroché le cadenas sur le pont des Arts de Paris. J’ai vu la photo sur la page de Réseau d’une amie et je le reconnais. Je compris que vous voulez le rendre, c’est ça ? Comment je dois faire pour cela ?
Merci
Mary.

De : Julien@bleu.fr
Pour : MaryFing@skyboard.com
2015
Objet : RE : locked love
Hello Mary,
Ne vous excusez pas pour votre français, mon anglais est tout simplement lamentable. Alors ce n’est pas moi qui vous reprocherai votre français.
Je m’appelle Julien et je vis à Paris. J’ai récupéré des cadenas du pont avant le remplacement du parapet, dans le seul but de les rendre aux amoureux qui les avaient posés. Je suis heureux que vous m’ayez contacté. Nous verrons comment s’organiser pour que vous récupériez le cadenas, mais avant cela j’aimerais que vous me racontiez un petit peu pourquoi et comment vous l’avez accroché au pont ce 12 octobre 2008, ce que vous avez fait de la clé et comment va John ? Vous verrez je suis très curieux.

A bientôt Mary,
Bye.
(Vous trouverez dans ce mail deux des quatre mots d’anglais que je maîtrise parfaitement.)

maxresdefault.jpg

 

Commentaires sur: "Voulez-vous donner votre avis sur un roman à paraître? « Si par hasard… »(6ème partie). Editions Ella" (3)

  1. ça ressemble à une discussion que l’on pourrait avoir de vive voix dans un jardin public,dans un bar ou tout simplement au tel. Mais dans ce dernier cas il faudrait avoir un forfait illimité tellement il s’agit d’un roman feuilleton fleuve.. Mdr..

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :