S'il te plaît, apprivoise-moi…

20140628-paris-tourism-79.jpg

Dans le silence de tes nuits, 17 octobre 2015

 

De : Votre Réseau Pour : Julien@bleu.fr

le 19 septembre 2015
Objet : message
Votre message « On y retourne ? » a été partagé 389 fois et vu 967 fois depuis sa publication le 16 septembre.

A bientôt sur Votre Réseau.

De : MaryFing@skyboard.com Pour : Julien@bleu.fr
Copie à : marine@mgh.fr Objet : Cadenas suivant

le 21 septembre 2015

Bonjour à vous deux,
Je souhaite que vous allez bien ?
Je partage la photo du nouveau cadenas, je ne sais pas si vous avez des indices. Elle est drôle la phrase, on dirait le poésie ou des lyrics. Tu as déjà fait une recherche Internet sur cette phrase ?
Vous racontez la suite ?
Mary

De : Julien@bleu.fr
Pour : MaryFing@skyboard.com
Copie à : marine@mgh.fr le 21 septembre 2015 Objet : RE : Cadenas suivant
Hello Mary,

84

Tu as raison, elle ressemble à des paroles de chansons. La recherche net n’a rien donné, malheureusement.
Ne reste plus qu’à attendre que Le Réseau fasse le travail, comme à chaque fois depuis le début. Vu la vitesse à laquelle le nombre de partages augmente, on va forcément finir par réussir.

Je vais poster un nouveau message pour relancer la recherche, on se tient au courant.
A plus.

De : Votre Réseau
Pour : Julien@bleu.fr le 22 septembre 2015
Objet : message
Nous avons le plaisir de vous confirmer la publication de votre message dont vous retrouverez le contenu ci-dessous.

A bientôt sur Votre Réseau.

Message : Non, rien de rien…
Le premier partage de la nouvelle photo n’a rien donné, je vous en propose une autre sur laquelle on lit mieux la phrase :

Dans le silence de tes nuits,
Il m’a été suggéré par certains d’entre vous que cette phrase pourrait être un extrait de chanson. Ça semble une bonne idée. Si en plus du partage du message, l’un d’entre vous a déjà entendu cette phrase, merci de me contacter, l’adresse n’a pas Julien@bleu.fr

Julien.

De : Votre Réseau Pour : Julien@bleu.fr

changé :

le 24 septembre 2015
Objet : message
Votre message « Non, rien de rien… » a été partagé 397 fois et vu 1003 fois depuis sa publication le 22 septembre.

A bientôt sur Votre Réseau.

De : Franck.Larmure@pourtant.com
Pour : Julien@bleu.fr le 25 septembre 2015 Objet : Photos de cadenas.
Bonjour,
Je vous envoie un mail après avoir vu sur Le Réseau une photo d’un cadenas sur lequel une phrase est écrite.
J’ai cru comprendre en lisant votre profil, que vous cherchiez le propriétaire du cadenas. Je vous le dis tout de suite, ce n’est pas moi, désolé.
Mais la phrase qui y est inscrite m’interpelle. Alors peut- être est-ce un indice pour votre recherche. En effet, j’ai écrit cette phrase dans un texte de chanson il y a vingt ans de cela. A cette époque je chantais et jouais de la guitare dans un groupe de rock d’étudiants, avec des copains. Nous avions nos propres chansons et jouions dans des petites salles, des bars autour de chez nous. Et l’une de mes chansons contenait cette phrase. Comment se retrouve-t-

86

elle vingt ans plus tard sur un cadenas ? Je n’en sais rien, c’est peut-être juste un hasard. Mais ça suffit à éveiller ma curiosité et j’ai très envie de savoir !

Le groupe n’existe plus depuis longtemps, nous nous sommes perdus de vue, je ne sais pas ce que sont devenus les autres membres du groupe. Mais ça m’amuserait beaucoup de le savoir.

Si vous n’avez pas déjà trouvé qui a écrit sur ce cadenas, je peux vous aider à prendre contact avec les autres, peut-être est-ce l’un d’eux ?
Cordialement

Franck Larmure.

1237797.jpg

 

De: Julien@bleu.fr
Pour : Franck.Larmure@pourtant.com
septembre 2015
Objet : RE : Photos de cadenas.
Bonjour Franck,
Et merci pour votre message. Je n’ai pour l’instant reçu aucun message concernant ce cadenas, vous êtes ma meilleure piste. Et même si le cadenas n’avait aucun lien avec votre groupe et votre chanson, je trouve l’idée de retrouver les membres du groupe et de ressortir des cartons vos chansons, séduisante. Alors j’ai envie de creuser cette piste, avec votre aide.
Peut-on imaginer qu’une même idée, qu’une même phrase surgisse de deux cerveaux différents ? Quelqu’un aurait-il pu, sans ne l’avoir jamais entendue, écrire mot pour mot la même phrase ? C’est un joli problème de probabilités.

 

le 25

En tout cas, je suis curieux d’en savoir plus sur le groupe, son nom, le nombre de membres, l’histoire. Peut-être même avez-vous des photos, que l’on pourrait poster sur Le Réseau pour retrouver les musiciens ?

Et puis je suis curieux d’en savoir plus aussi sur la chanson, le reste de son texte, sa mélodie.
J’attends de vos nouvelles, avec impatience !
Julien.

De : Franck.Larmure@pourtant.com
Pour : Julien@bleu.fr le 26 septembre 2015 Objet : RE : Photos de cadenas.
Bonjour,
J’ai bien eu votre message et je vais répondre à vos questions, parce que ça m’amuse plutôt de replonger dans mes jeunes années.
Mais avant je vais devoir aller fouiller dans quelques cartons et il n’est pas exclu que j’y trouve des souvenirs que j’ai oubliés.
Rien que pour ça, ça vaut le coup de chercher. Je vous contacte très vite.
Mais à votre tour de m’en dire plus sur ce cadenas et sur les raisons de cette recherche.
Enfin, la question de savoir si deux cerveaux peuvent produire la même phrase… Même si c’est troublant, je n’ai pas la prétention d’avoir été un auteur aussi génial que personne ne pourrait écrire ou avoir écrit ce que j’avais moi-même imaginé… Je pense que c’est tout à fait possible et que ce cadenas n’a sûrement aucun lien avec les Magic Elvis. (C’était le nom du groupe !)
Mais c’est gentil de l’avoir suggéré.

 

Je fais des recherches et je vous réponds. Franck.

De : Franck.Larmure@pourtant.com
Pour : Julien@bleu.fr le 26 septembre 2015 Objet : RE : Photos de cadenas.
Rebonjour,
Je retrouve des antiquités de l’éphémère carrière des Magic Elvis dont je ne me souvenais pas et il y a du lourd ! Préparez-vous !
La suite très très vite.
Franck.

UYjVm3gNN79YWmtea-vV_wBvbGQ@500x375.jpg

De : Julien@bleu.fr
Pour : Franck.Larmure@pourtant.com
septembre 2015
Objet : RE : Photos de cadenas.
Bonjour Franck,
Je suis content de voir que vous vous prenez au jeu, parce que de mon côté il ne s’agissait au départ que d’un jeu. J’ai eu l’occasion de récupérer dix cadenas retirés du pont des arts et j’ai décidé de tenter de retrouver les propriétaires. Le vôtre (enfin celui sur lequel est écrite votre phrase) est le quatrième de la série. Nous avons fait deux belles rencontres, et même si pour l’un des cadenas l’histoire s’est avérée assez douloureuse, nous avons décidé de continuer. Je suis persuadé qu’il se passera quelque chose avec ces cadenas, comme exhumer un groupe des années 90. Et c’est tout à fait dans l’esprit de cette aventure.

 

le 27

(Vous faisiez quoi comme musique en 1990 ? Et vous aviez quel look ? Si en plus vous allez fouiller dans les archives et que l’on commence à en faire un travail documenté !)
Je suis très impatient de voir ce que vous avez retrouvé et de connaître l’histoire de Magic Elvis, d’en savoir plus sur la chanson et pourquoi pas de vous rencontrer, vous et les membres du groupe. C’est une des règles que je me suis fixées dans ce jeu, je pars à la rencontre des amoureux, pour leur rendre le cadenas en mains propres.

Une autre question se pose alors : pourquoi le groupe s’est- il séparé? Vous n’êtes pas fâchés? J’espère que la recherche des membres ne ravive rien de problématique ? A plus tard,

Julien, impatient.

De : Franck.Larmure@pourtant.com Pour : Julien@bleu.fr
septembre 2015
Objet : Les chemins

le 28

Pièce jointe : Leschemins.doc
Bonjour,
Quelle idée farfelue que celle-ci, de vouloir rendre des cadenas d’amoureux. Quand on y pense ça ferait un texte de chanson formidable ! Un slow peut être (oui en 1990 on écrivait des slows…) de six minutes avec solo de guitare interminable en fondu de fermeture pour finir le morceau. L’histoire de deux amoureux qui retrouveraient leur cadenas et se souviendraient avec nostalgie des premières années de leur amour.
Je m’égare mais je trouve votre idée très poétique et je me prends à espérer que c’est l’un des Magic Elvis qui a posé ce cadenas. De là à « exhumer » les membres du groupe, vous y allez un peu fort.

Comme promis je reviens vers vous avec un peu de matière à vous proposer. Et pour commencer, je vous envoie en pièce jointe le texte du morceau «Les chemins», qui commence donc par la phrase : « Dans les silences de tes nuits, ». La suite est dans la pièce jointe.

Il s’agissait d’une ballade, un peu folk, avec une rythmique proche de celle d’une valse, ternaire. Mais voilà que je deviens technique. Pour faire simple, c’était le morceau calme du groupe au milieu des chansons rock. Vous savez, le slow langoureux pour les fans féminines. Et c’est drôle, parce que sans avoir touché une guitare depuis quinze ans au moins, je crois être encore en mesure de jouer le morceau.

J’ai retrouvé le texte dans un carton au grenier et il était accompagné de beaucoup d’autres pépites d’époque. Mais il me faut un peu de temps pour rendre tout cela accessible par mail. Dès que c’est prêt je vous contacte.

A bientôt, Franck

un-couple-s-embrasse-sur-le-pont-des-arts-a-paris-le-15-aout-2014_5076776.jpg

De : Julien@bleu.fr
Pour : Franck.Larmure@pourtant.com le 28 septembre 2015
Objet : RE : Les chemins
Bonjour,
Merci pour ce texte et le temps passé dans la poussière du grenier pour exhumer les Magic Elvis. D’ailleurs vous ne

 

m’avez toujours rien dit du groupe, sa composition, sa rupture, ni de vous.
Je lis que vous n’avez plus touché une guitare depuis longtemps et je me demande pourquoi. En tout cas, j’ai trouvé le texte très joli, très imagé et poétique et je serais curieux de l’entendre en musique. Si vous dites pouvoir le jouer, pourquoi ne pas en enregistrer une version MP3, rapidement, juste pour avoir un aperçu de la façon dont il sonnait ?

J’attends impatiemment la suite, vous avez piqué ma curiosité et mon envie.
A plus tard,
Julien.

De : Franck.Larmure@pourtant.com Pour : Julien@bleu.fr
septembre 2015
Objet : RE : Les chemins

Pièce jointe : leschemins.mp3 Bonjour Julien,
J’ai deux surprises pour vous !

le 28

Je crois que j’ai fait mieux que rejouer de la guitare quinze ans après, ce qui aurait quand même sûrement été un moment de solitude intense.
Dans le grenier, avec le texte, dormait une vieille K7 (savez-vous seulement ce qu’est une K7 ?) des Magic Elvis sur laquelle on peut écouter « les chemins », entre autres. Le temps de trouver un lecteur et de bricoler pour repasser la bande sur un support numérique et voilà pour vous, un

 

enregistrement original de la chanson, qui doit dater de 1993.
Le groupe était composé de cinq membres : Alexandre au chant, Nicolas et moi à la guitare, Ludovic à la basse et Yann à la batterie.

La K7 contient six titres, dont certains étaient complètement sortis de ma mémoire. Nous avions enregistré ensemble « à la maison », avec les moyens du bord, cette petite maquette pour démarcher les lieux de concerts et les maisons de disques.

Et puis nous avons eu notre bac, nous sommes partis faire des études dans des villes différentes et le temps additionné à la distance a mis fin aux espoirs de voir un jour une pochette de disque au nom des Magic Elvis. Nous nous sommes séparés sans nous en rendre compte vraiment et donc pas du tout fâchés, pour répondre à votre question. J’ai recroisé Yann, parfois, au hasard, parce que nous sommes restés presque voisins.

Et c’est ma deuxième surprise : j’ai retrouvé son adresse précise et il m’a répondu !
Bon, ce n’est pas lui qui a posé le cadenas, (désolé) mais il a gardé, de son côté un contact avec Nicolas, le guitariste. Il m’a proposé de l’appeler et nous devons sortir tous les trois un de ces soirs, partager une bière et nous souvenir de nos jeunes années de lycéens. Je vous raconterai !

Je me dois donc de vous remercier aussi, vous me faites replonger vingt ans en arrière et c’est très agréable.

A bientôt, Franck.

images-9.jpeg

 

De : Julien@bleu.fr
Pour : Franck.Larmure@pourtant.com
septembre 2015
Objet : RE : Les chemins
Bonjour,
Quelles surprises, en effet.
Je dois donc d’abord vous remercier, c’est un réel plaisir de voir ce qui est en train de se dérouler autour de ma petite photo de cadenas. Je ne sais pas quand vous devez revoir deux des quatre autres « elvis magiques » mais je suis impatient, même s’il s’avère qu’aucun d’eux n’a posé le cadenas et que la coïncidence de la phrase n’est qu’un hasard heureux.
La chanson est très sympa, l’air se retient facilement et le texte, que je trouvais poétique à la lecture, lui va à merveille. Merci d’avoir partagé cela avec moi.
J’attends la suite, impatient !
Julien.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :