S'il te plaît, apprivoise-moi…

Archives de la catégorie ‘poeme’

Printemps des Poètes: La Proie

La Proie

Les sirènes appellent, appellent
Elles chantent , nous enchantent
Elles nous attirent dans des pièges maudits.

Elles veulent s’emparer de notre esprit,
l’emprisonner, peu à peu l’étouffer.
Elles veulent s’emparer de lui,
le dévorer pour elles-mêmes se délivrer.

Les sirènes sont partout
pour nous détourner de l’essentiel,
pour nous détourner du sel de la vie,
de ce qui en fait le prix.

Fermons les yeux,
laissons gambader nos rêves
peuplés de personnages comme ceux-ci.
Chacun porte, comme Marie, son univers
Chacun offre, comme Marie, une musique à partager

Libérez vos mauvais démons,
qu’ils deviennent génies créateurs.
Ne soyez plus des proies
devenez des chasseurs,
des chasseurs de rêves,
que vos mains transforment l’argile,
que vos plumes deviennent oiseaux
et sinon chantez ce que vous avez
en vous de plus fort, de plus tendre,
de plus gai.

Printemps des Poètes: Eaux sombres

Eaux sombres

Bouillonnement des abysses
Appel des profondeurs,
des entrailles de la mer,
de l’Océan qui pleure.

Quel est cet écho,
ce borborygme presque inaudible?

Quel est ce chant traitre
de sirènes ensorcelées?

La voilà:
Elle attire dans ses filets
le misère du monde
et ses bras menus
n’en peuvent plus.

Rien n’échappe à ses mailles serrées.
Elle traîne les destins brisés,
la solitude, l’ennui

Elle porte la vie déglinguée
comme Lui porte la croix
Noir est le voile de cette mariée,
mariée par devoir
triste épousée.

Sculpture de Marie Poscia, actuellement en expo à la galerie Marie Poscia, rue de Brest à Hyères (Var)

Poésie et tatouages (1)

 

°tatouage-hirondelle-203.jpg

Une hirondelle qui lit fait le Printemps des Poètes

cc-gb-guoguo1.jpg

Dans la paix des champs

Le cri déchirant du colza

Le criquet en causa

( Avec la collaboration d’Anne)

7198a9fa031e1982ef27188ab78d130d.jpg

Le dodo insomniaque 

disparut, faute de

somnifères.

Poésie: Le passage du Gois

marcaerophoto-gois-9964.jpg

Le passage du Gois

Mon coeur est de guingois

Il angoisse

entre ciel et mer
entre terre et ciel
entre mer et terre
entre toi et moi

Tout va de travers
c’est du grand n’importe quoi
tant la chamade mon coeur bat.

Qu’importe où nous allons:
la traversée c’est l’aventure
allons y à pied, à la nage
périssons ensemble
et parlons-en encore.

Tiens-moi la main,
plus fort,
encore plus fort:
je n’ai peur de rien:
il n’y a jamais de lendemain.

Les neiges d’antan ont fondu
Celles de l’Himalaya bientôt ne seront plus:
faisons que la traversée soit belle, éternelle.
Cultivons notre chemin puisque chaque jour est le dernier
Qu’aujourd’hui soit le plus fort!

marcaerophoto-gois-9965.jpg

Les photos sont signées de la main du Maitre Marc Bourbon, toujours photographe aérien de son état.

Voir les détails sur son site marc aerophoto.com

Poésie: Dans l’étang de Léon

marcaerophoto-lac-leon-6276

Dans l’étang de Léon

Dans l’étang de Léon, on y fait des ronds
des petits, des grands, des ronds un peu patraques,

des ronds qui ont pris un coup dans l’aile
des zéros pointés, des roues de bicyclettes,
des ronds de chapeaux carrés.

Dans cet étang maudit marécage,
se sont engloutis les rêves que j’avais
fabriqués pour ton sommeil,

trop belle Ophélie, naufragée,
cadavre bercé d’illusions paumées
qui vogue entre deux eaux languides.

Tant pis! Inutile de pleurer
ça tournera bien plus rond un autre jour:
il n’y a pas que
des numéros gagnants dans cette loterie

bringuebalante: la roue continuera de tourner
et moi de nager  chantant,
rêvant,  profitant juste de cet étang enchanteur.
Si je vois Merlin, j’en fais un crapaud,
si je croise Léon, le camé,
si je croire Léon…
je le transforme en étang!


L’illustration est signée de notre photographe aérien préféré: Marc Bourbon. Je vous invite à cliquer sur le lien pour voir l’univers si magique de Marc et de savoir où se trouve vraiment cet étang de Léon, qui existe bel et bien. 

Pendant que j’y suis, Marc, que je prenne le temps de te dire publiquement plutôt qu’en privé toute mon admiration pour ton travail. Le pire est que, ayant la prétention de bien connaître la France pour l’avoir tant vadrouillée, tu me fais découvrir des coins dont je n’ai même jamais entendu parlé… Bravo et toute mon amitié!  C’est un plaisir d’être porté par tes images pour écrire… Merci encore.

marc aerophoto | ma vision aérienne – my aerial photography vision

https://marcbourbonaerophoto.wordpress.com/

Poésie: Le Pays où vont mourir les rêves

1002711-Pierre_Puvis_de_Chavannes_le_Rêve

Le Pays où vont mourir les rêves

Triste est ce pays où vont mourir les rêves
et pourrir les illusions.
Les rêves sont mortels
et les amours aussi, hélas!

Mais qui donc les assassine, ces rêves rougis,
ensanglantés par la traîtrise et l’oubli?
Quelle capricieuse main, pour trente deniers,
vend tant de promesses et son âme au vent ?

Redon17

Combien je te plains, toi qui trahis ainsi les rêves…

Comme le coquelicot et la rose, les rêves passent,
ne durent que l’espace d’un instant
Le temps s’en va, le songe s’en va, ma Dame:
Les rêves meurent, de trop mauvaise mort.
Les cimetières se remplissent d’éléphants boursouflés
mais nos rêves ressuscitent aussi.

ezcVD_iTpxFqZ3eKPFHH34J-CyQ

Poésie: Carcassonne

marcaerophoto-carcassonne-1888

Carcassonne

O Dame Carcas, sonne encore,
du plus fort que tu puis,
dans tes trompettes d’or
de la renommée,
Sonne l’alerte
et tremblez, viles carcasses:
me voici de retour
au pied de tes vaines murailles.

Non, rien de rien, noble Dame,
ne pourra m’arrêter:
Je m’en viens délivrer la dame de mes pensées.
Je viens chercher ma douce Dulcinée,
ma tendre aventurière, ma soeur de coeur.
Plus longtemps, vous ne pourrez
la garder prisonnière,
enfermée une tour de pierre.

Prenez garde à vous, félons;
mon bras sera impitoyable,
mon épée justicière:
je l’arracherai à vos griffes meurtrières
et il ne restera bientôt de votre forteresse de paille
que ruines et cendres.
Taïaut, taïaut, au nom de Toi,
guidé par ta foi, à l’assaut!

Avec l’aimable autorisation de Marc Bourbon pour la photo

Apprécier son travail de photographie aérienne sur son site

marcbourbonaerophoto.wordpress.com

Nuage de Tags