S'il te plaît, apprivoise-moi…

Archives de la catégorie ‘santé’

La rubrique bio-potagère de Lapin bleu: Les épinards

La rubrique bio-potagère de Lapin Bleu: Le céleri rave

Spotjardin.com

Image
« Si femme connaissait la vertu du céleri sur l’homme, elle en planterait de Paris jusqu’à Rome» proverbe du sud de la France

GÉNÉRALITÉS

Le céleri vient de l’ache des marais. A l’état sauvage, il poussait dans les lieux humides : marais, bord de rivière…

Dans la famille des céleris, nous consommons le céleri-boule ou céleri-rave, le céleri-branche, le céleri à couper et la variété sauvage : l’ache des marais continue à être utilisée comme herbe aromatique et médicinale. Tout est bon à manger de la racine aux feuilles (y compris celles des céleris-rave), et même les graines qui, très parfumées, peuvent servir d’épices.

Image

SEMIS ET PLANTATION

Le céleri-rave aime une exposition ensoleillée à mi-ombre dans un sol frais, ameubli et riche.

Semez sous châssis au début du printemps (mars-avril).

La germination est lente et capricieuse. Pour germer, les graines ont besoin d’une humidité permanente.

Faites deux repiquages successifs…

Voir l’article original 687 mots de plus

La rubrique bio-potagère de Lapin Bleu: Le céleri branche

Opération: Soutenons Pauline et sa recherche sur « Comment ne pas reprendre du poids » Regardez sa vidéo !(3mn)

 

CANCER: des milliers d’opérations inutiles

ABORDER DIFFÉREMMENT LA MALADIE

crabe poster

En lisant un article que je vous partage, du site http://www.leparisien.fr, et qui me conforte dans la compréhension que j’ai de la maladie, me reviennent en mémoire toutes les personnes que j’ai pu accompagner et toutes celles, proches ou moins proches, qui se sont « battues » ou qui « se battent » encore contre Le Cancer.

Je suis convaincue que le CANCER, « mal à dit » de notre siècle n’est pas correctement traité et surtout n’est pas considéré dans la globalité de ce qu’est l’Être Humain.

Par mon observation et l’expérience de thérapeute que je suis en soin énergétique et émotionnel, il est important de « responsabiliser » la personne malade et ne plus l’entretenir dans un rôle de « victime » comme le fait la médecine invasive qui se positionne comme « sauveuse » et « détenant seule la solution ».

femme angoissée

Autour de moi, je vois tant de personnes souffrantes qui s’en remettent « les yeux fermés » dans des protocoles lourds impliquant chirurgie, chimiothérapie et qui immuablement s’affaiblissent, ne comprennent pas ce qui « se joue » dans leur corps, dans leurs cellules, dans leur esprit, dans leurs émotions et qui finalement, se sentent encore plus mal et finissent par abandonner tout espoir de guérison.

machines- cancer

Matériel de pointe pour traiter les tumeurs cancéreuses

Je suis convaincue qu’en apprenant à répondre à ses émotions et non en les évacuant, nous permettons à notre organisme de garder son équilibre, de préserver sa capacité de s’auto-guérir.

Répondre à ses émotions, c’est prévenir du risque de la maladie.

Bien-sûr, d’autres facteurs rentrent en jeu dans la préservation de la santé comme bien se nourrir avec une alimentation « vivante », non transformée, la plus naturelle possible et respecter son intégrité, c’est-à-dire répondre à ses besoins, s’autoriser à prendre du temps pour soi, pour être (et non faire) afin de se connaitre parfaitement et de s’aimer sans condition.

colère

pleurepeur

Émotions: Colère, Peur, Chagrin

 

Maladie = manque d’Amour ?

 

amour blessé

Je réponds OUI, la maladie est un non amour de soi, un oubli de soi, pour une recherche insatiable d’un Amour extérieur, conditionné par le regard, l’attente de l’autre.

Dès l’enfance, nous sommes conditionnés à nous sentir aimable, sous réserve de répondre à l’attente de ses parents, de ses professeurs et une fois adulte, sous réserve de répondre à l’attente de son conjoint, de son patron, à l’attente du groupe (société, milieu professionnel, milieu sportif, milieu médical, gouvernement). Et surtout, si nous sentons la frustration de ne pouvoir exprimer ce que nous sommes vraiment en satisfaisant nos besoins, nous sommes interdits de pleurer, de nous mettre en colère, de montrer qu’on a peur, qu’on est vulnérable. Il faut à tous prix se montrer « forts » « conquérants » et « efficaces ».

amour arbre

 

Alors, nous substituons ce « manque d’Amour de Soi » et la frustration qui en résulte avec une surconsommation de plaisirs éphémères comme le plaisir de « manger des produits transformés » de « boire de l’alcool », de « fumer du tabac ou du cannabis ». Nous évacuons notre mal-être en absorbant des somnifères, des anti-anxiolytiques, des anti-inflammatoires, des ANTI-VIE.

alcool-et-tabac

médicament

evacuer-colere-

 

Nous nous enivrons de sexes, de jeux, de sons inharmonieux, d’images sublimes-minables (subliminales:-)), de lectures distrayantes, d’objets à la mode, d’objets étincelants, d’objets sécurisants, de voyages au bout du monde.

 

 

film 50 nuances de grey

                                                                                                                Photo extraite du Film « 50 Nuances de Grey »

Nous fuyons nos émotions, nous les occultons, nous ne voulons pas les écouter.

Pourtant l’émotion est un mouvement naturel d’énergie qui nous guide, nous enseigne, nous fait grandir. S’en couper, c’est se couper de la Vie, de notre Créativité, de notre Épanouissement.

Savoir « répondre »  à l’émotion, c’est l’accueillir, la laisser grandir, se laisser porter par elle.

émotions

 

Bien-sûr, cela devient inconfortable, si nous résistons à l’appel de cette vague. Par contre si nous nous abandonnons à son mouvement, nous sommes portés sur le rivage, sans effort pour vivre autre chose. La Vie est un mouvement, fait de cycles, de hauts et de bas, de lenteur, de rapidité, de douceur, de force et c’est pour cela que nous vivons, pour se laisser trans-porter (porter à travers) et ainsi créer à travers la vague émotionnelle pour notre plein épanouissement.

Répondre à l’émotion, c’est contenir l’émotion et observer vers quelle création elle nous porte.

musique

Sans chagrin, il n’y aurait jamais eu d’aussi belles chansons, compositions musicales et poèmes pour nous accompagner.

Sans colère, il n’y aurait jamais eu de remises en question, de découvertes, de créations qui ont fait progresser la science, la médecine, la technologie pour le bénéfice de notre Bien-être.

Sans peur, il n’y aurait aucune action possible pour préserver la Vie et se libérer de ce qui nous contraint.  

maison bambou

Photo : BambouHabitat.com

Kerterre

Kerterre (Habitat en chanvre et terre)

Apprenez de vos émotions, exprimez-les, écoutez-les, ne les enfermez-pas car elles finiront toujours par s’exprimer mais de façon inconfortable pouvant aller jusqu’à la « mal a dit » en dernier recours pour se faire entendre.

Vous êtes le propre cinéaste de votre film, vous seul construisez le scénario, alors sachez-créer la plus belle histoire qui honore la Vie en vous aidant de vos émotions et projeter votre scénario sur le théâtre de la Vie.

Theatre stage with red curtain and spotlights on the stage floor.

 

Vos émotions sont votre moteur de Vie, elles vous inspirent.

Si vous les ignorez, vous vous installez dans la sur-vie, vous vous coupez de votre créativité, vous renoncez à être le seul Maître de votre vie et vous ouvrez la porte à tous les « parasites » (physiques, énergétiques, métaphysiques) qui s’emploieront à vous diriger inconsciemment.

Je vous souhaite de manifester vos plus belles créations, en toute conscience🙂

Fée                                                                                             Marielle

 

INFOGRAPHIES. Cancers : des milliers d’opérations inutiles

source:http://www.leparisien.fr

Par Claudine Proust

LE FAIT DU JOUR. En France, des milliers de patients atteints d’un cancer de la thyroïde ont été opérés et soumis à des traitements sévères sans que la gravité de leur cas le justifie.

ILLUSTRATION. Comment jauger le risque, décider d'opérer ou d'attendre et de surveiller.

Un cancer, c’est la terreur intime de chacun. Un mal qui, en dépit des progrès de la médecine, rime encore avec issue fatale. Quand il est très méchant ou détecté trop tard. Mais jusqu’où faut-il aller dans le repérage de tumeurs, qui pour certaines s’avèrent, au fil du temps et des études scientifiques, moins agressives ? Comment jauger le risque, décider d’opérer ou d’attendre et de surveiller.

Aborder différemment la maladie

La question revient pour les cancers de la prostate, voire du sein, et désormais pour la thyroïde avec cette étude inquiétante du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC-IARC) publiée cet été dans le « New England Journal of Medicine » : les progrès de l’imagerie aidant, 560 000 personnes de 12 pays développés auraient fait l’objet ces vingt dernières années de surdiagnostic de cancer de la thyroïde. Dont 46 000 en France ! Des surdiagnostics synonymes de surtraitements pour 70 à 90 % des patients touchés par un carcinome papillaire de petite taille : opération, traitement à l’iode radioactif puis hormone de synthèse à vie pour compenser l’absence de cette glande qui régule notre organisme. D’où une qualité de vie amoindrie, comme le souligne une étude de l’association française de patients Vivre sans thyroïde. Car la France n’échappe pas au phénomène.

 –

Sur les 10 000 cancers de la thyroïde diagnostiqués chaque année, seuls 4 000 méritent d’être traités tout de suite, selon le professeur Martin Schlumberger, endocrinologue à Gustave-Roussy (Villejuif), qui tire la sonnette d’alarme. En mai dernier, des chercheurs internationaux ont proposé de sortir les carcinomes papillaires de la classification des cancers pour que patients et médecins abordent différemment la maladie. Et se convainquent que parfois une surveillance active de la maladie suffit.

La leçon japonaise

Une étude japonaise de 2010 a conforté les endocrinologues dans le fait que l’on traite un peu trop et trop vite certains microcancers de la thyroïde. Tandis que la Corée du Sud lançait en 2000 un programme de dépistage systématique, comme pour le sein, ou la prostate, et voyait flamber le nombre de cancers de la thyroïde les années suivantes (avec 90 % de cas qui relevait du surdiagnostic entre 2003 et 2007), le Japon, lui, a pris le risque inverse. Celui de se donner du temps. Et comparer entre 1993 et 2004 l’évolution du cancer chez des patients à qui l’on avait diagnostiqué un microcarcinome papillaire de la thyroïde inférieur à 1 cm qui ne semblait pas évolutif. 1 055 ont immédiatement subi une opération chirurgicale. Pour 340 on se « contentait » d’une surveillance active, par échographies régulières notamment, pour n’opérer que si le cancer cessait d’être « indolent ». Au terme des dix ans d’observation, le nodule (grosseur potentiellement cancéreuse) n’avait significativement augmenté de volume que chez 14 % des patients « surveillés ».

En clair, « avec un protocole classique on aurait sur-traité 86 % de ces patients », affirme le professeur Martin Schlumberger, spécialiste européen des cancers de la thyroïde et professeur à l’hôpital Gustave-Roussy à Villejuif (Val-de-Marne).

Courbe

 

 

 –

 

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer l’auteur, la source et l’UNIVERSITE NOMADE DE LA.V.S.D.LE.I. https://colibrijoyeux.wordpress.com/

 

Le soufre organique MSM par Marielle

LE SOUFRE ORGANIQUE MSM
 
 
NOTRE CORPS EST NOTRE PROPRE MÉDECIN.
Il sait prendre dans la nature tout ce dont il a besoin pour rester en santé.
 
homme-
Malheureusement, nous vivons de plus en plus dans un environnement pollué.
 
eau robinet
 
Notre alimentation s’est dégradée avec l’industrie agro-alimentaire, l’eau du robinet est devenue toxique dans certaines régions de France et aussi dans de nombreux pays de la planète.
ondes
 
 
 
Le développement incontournable de la nouvelle technologie, avec internet, le téléphone sans fil, le Bluetooth, le wifi, les antennes paraboliques propage aussi de nouveaux maux (et maladies) liés à la surexposition d’ondes électromagnétiques.
 
 
 
Les facultés d’auto-guérison du corps sont amoindries. Le corps s’épuise à régénérer ses cellules, les organes souffrent.
 
Si l’importance d’une alimentation la plus naturelle possible, sans ajout de pesticides, d’engrais chimiques et polluants de tout ordre, non irradiée, non génétiquement transformée, sans additif et exhausteur de goût, reste la condition indispensable pour que notre corps puisse trouver tous les éléments dont il a besoin pour se maintenir en santé, l’apport de suppléments devient aujourd’hui nécessaire.
 
agriculture intensive
 
L’agriculture intensive pratiquée depuis l’après guerre,(boostée au nitrate) a appauvri considérablement les sols. Les légumes et fruits d’aujourd’hui, même bio, n’ont plus la même valeur nutritive qu’avant guerre. 
 
fruits et légumes
 

Les minéraux sont indispensables à notre santé: Calcium, Chrome, Cuivre, Fer, Iode, Magnésium, Manganèse, Phosphore, Potassium, Sélénium, Silicium, Sodium, Soufre, Zinc. 

Aujourd’hui, je vous informe sur les bénéfices de prendre en complément Le Souffre Organique MSM, et je publierai par la suite sur d’autres supplémentations possibles (toujours en lien avec ma propre expérience).

Je ne veux pas faire du prosélytisme, seulement partager ce que j’expérimente aussi pour moi, afin que chacun puisse en bénéficier, s’il le souhaite:-).

Je vous partage l’article très complet sur Le Soufre Organique MSM, rédigé par Michel Dogna sur http://www.micheldogna.fr.

Il est recommandé de rester vigilant sur la provenance de ces supplémentations, sur leurs modes de fabrication qui doivent rester naturels. Si vous souhaitez connaitre des sites pour vous approvisionner, faites-le moi savoir dans les commentaires:-) .

Fée

 

 

 

Marielle

 

LE SOUFRE ORGANIQUE (MSM)

Michel Dogna  http://www.micheldogna.fr/le-soufre-organique-article-6-19-294.html

Purifié et cristallisé

 » UNE ETUDE-CLE SUR LE CYCLE BIOLOGIQUE DU SOUFRE

En 1999, c’est en effectuant des recherches sur le cancer du sein aux États-Unis que l’équipe de Patrick Mc Gean a mis en évidence le cycle du soufre en tant qu’élément-clé de la régénération de nos cellules. En l’occurrence, il fut observé que le type de cellules-germe à l’origine du cancer était sensible au soufre organique

Par ailleurs, cette étude a également permis de constater que l’utilisation massive d’engrais chimiques a cassé le cycle du soufre pour les populations en contact physique et alimentaire avec ces engrais, et des maladies inconnues auparavant son nées. Depuis 1954, le nombre de maladies aux États-Unis a augmenté de 400 %. Justement, c’est en 1954 que le gouvernement américain a autorisé l’utilisation d’engrais chimiques.

On sait maintenant que des engrais tels que le nitrate d’ammonium et les sulfates tendent à détruire le cycle du soufre, et qu’il y une relation directe entre le manque de soufre dans l’organisme et l’inaptitude des cellules à s’oxygéner et à se régénérer sainement.

Beaucoup de chercheurs sont de l’avis que le soufre constitue l’un des cinq ou six minéraux les plus importants pour le vivant, tout simplement parce qu’il permet le transport de l’oxygène à travers la membrane cellulaire. A l’opposé des plantes qui ont besoin de CO² pour la régénération de leurs cellules, chez les mammifères, c’est l’oxygène qui prévaut au renouvellement cellulaire. L’humain élimine du CO² pendant que la plante élimine de l’oxygène.

Déjà dès 1920, Otto Warburg avait effectué des études comparatives sur le cancer à la fois chez les plantes et chez l’être humain, ce qui lui valut le prix Nobel en 1931 pour l’ensemble de ses recherches. Il avait déjà démontré à l’époque que chez l’être humain, le cancer est anaérobique (sans oxygène), alors que contrairement chez les plantes, le cancer est lié à un excès d’oxygène intracellulaire. Intéressant, non ?
Mais un autre aspect fondamental, à la différence de la plante qui peut stocker le soufre, l’humain en est fonctionnellement incapable. Ce soufre symbiotiquement indispensable à notre vie n’est disponible que dans notre alimentation VÉGÉTALE. Mais ceci était vrai jusqu’à ce que l’on change les méthodes de production de notre nourriture……D’où la nécessité impérative de manger BIO !

LES DÉCOUVERTES DU Dr STANLEY JACOB

Dans les années 60, le Dr Stanley Jacob, chirurgien et professeur à l’université d’État de l’Oregon (USA) étudia sous quelle forme le soufre venu de l’alimentation est métabolisé par l’être humain. C’est ainsi qu’il découvrit que le composant actif est le méthyl-sulfonyl-méthane (MSM), une molécule que l’on retrouve dans les cartilages et dans la peau. Par la suite, il trouva comment obtenir cette molécule naturellement, par cristallisation, en chauffant du diméthyl-sulfoxyde issu des troncs de pin maritime.

LES RÉSULTATS DE L’ÉTUDE AMÉRICAINE de Mc-GEAN

L’équipe dePatrick Mc Gean entreprit donc de chercher un soufre organique sous la forme méthyl-sulfonyl-méthane, non contaminé et de grande biodisponibilité. Cette source fut trouvée sous la forme de CRISTAUX BRUTS N’AYANT SUBI AUCUN TRAITEMENT. Et cela change tout par rapport aux formules précédemment employées !
De fait, il a été constaté que les deux handicaps majeurs du soufre organique qui lui font perdre 80% de son efficacité, c’est :

1 –  de le pulvériser pour pouvoir le mettre en gélules
2 –  de le mélanger à d’autres produits.

Voici les conclusions expérimentales officielles menées depuis 1999 sur 1.100 participants à cette Etude, largement confirmées par médecins et thérapeutes.

Sphère articulaire

En comparaison avec le MSM courant du commerce, le soufre organique pur cristallisé se révèle être un remède très supérieur pour les douleurs arthritiques. Ceci parait logique dans la mesure où les phénomènes arthritiques semblent résulter d’un métabolisme d’hypoxie cellulaire (manque d’oxygène). Les personnes prenant de ce soufre organique témoignent d’une diminution importante et rapide de la douleur et d’une mobilité accrue des articulations.

NOTA : Pour les problèmes arthrosiques, le soufre organique cristallisé est l’association complémentaire idéale avec le GENACOL de Synphonat, qui lui, effectue une action de reconstruction profonde des cartilages sur une période de 6 à 9 mois.

Sphère digestive

Les problèmes gastro-intestinaux incluant l’acidité et l’indigestion, le syndrome du côlon irritable, le syndrome de perméabilité du côlon et la constipation chronique ont pu être améliorés. Par contre, les autres maladies digestives telles que les colites ulcératives ou la maladie de Crohn’s n’ont pas encore été observées.

Sphère cutanée

Les problèmes de peau tels que acné, psoriasis, eczéma, champignon au pied, brûlure, et les symptômes liés au Lupus Erythémateux ont été éliminés. Le soufre peut être utilisé à la fois en interne et en externe, mais les cellules à l’origine du problème concernent l’endothélium.

NOTA : Notre peau est l’organe le plus grand, comparable à un énorme rein ou à un énorme poumon. Lorsque les cellules ont la capacité de se régénérer, la peau devient plus belle. Elle est l’émonctoire  de secours du foie et des filtres organiques en général quand ils n’arrivent plus à faire leur travail. Le soufre est connu pour être le minéral de la beauté, l’aspect de la peau étant le révélateur de notre santé intérieure.

Sphère cardiaque

Les résultats les plus impressionnants sont relatifs au nombre d’opérations à cœur ouvert programmées et finalement annulées lorsque les résultats de l’électrocardiogramme se sont révélés à nouveau normaux. Ceci s’est produit en un délai court (6 semaines de cure de soufre organique cristallisé). 54 cas semblables ont été observés. Nos vaisseaux sanguins se régénèrent et les interventions chirurgicales annulées sont un exemple d’une telle régénération. Le groupe d’étude a également observé la réduction des tissus cicatriciels, de la tension élevée, et la dissolution des plaques de calcium dans les artères. Dans ce cadre, le soufre organique pourrait être utile aux personnes sujettes à la maladie d’Alzheimer.

Sphère osseuse

L’ostéo-arthrite réagit positivement au soufre organique cristallisé. L’ostéoporose a également été traitée mais le nombre de cas est trop petit pour être signifiant. Les tests de densité osseuse démontrent pourtant un renversement du processus de perte de densité de l’os.

Sphère pulmonaire

Une grande amélioration a également été observée chez les participants ayant des problèmes liés aux poumons tels que les allergies, l’asthme et l’emphysème. Des cas plus sérieux n’avaient plus besoin de l’oxygène en bouteille dont ils dépendaient malgré le fait que ces personne continuaient à fumer.

Sphère pancréatique

Le soufre organique aide les diabétiques car le soufre est nécessaire à la production de l’insuline de même que certains acides aminés ayant pour base le soufre sont nécessaires au métabolisme des glucides.

Sphère PSY

Les déficits de l’attention, l’hyperactivité mentale, la dépression et les changements d’humeur sont grandement soulagés avec l’utilisation du soufre organique cristallisé. Celui-ci améliore l’humeur et détend le système nerveux. Certaines personnes ont arrêté les antidépresseurs et le Ritalin après seulement 3 jours de soufre organique cristallisé. Celles qui étaient sous antidépresseurs depuis une longue période ont mis plus de temps. La raison de ces améliorations semble être la capacité du corps à produire son propre glutathion.

Sphère capillaire

Les personnes aux cheveux gris ou blanc ont vu leur couleur de cheveux naturelle réapparaître. La couleur naturelle apparaissant d’abord à la base de la nuque, le mécanisme concerne la régénération des glandes situées à la base du cheveu et qui lui donnent sa couleur.

Sphère oculaire

Le problème du glaucome a été apporté par le Dr Eldon Haus et par quelques participants à l’Etude. La régénération du système de drainage que constitue le réseau trabéculaire à la base de l’iris a été observée. Les sujets souffrant d’une pression intra-occulaire élevée trouvent que les gouttes utilisées pour réduire la pression entraînent souvent une diminution dans leur capacité à conduire ou à lire, ce qui n’a pas été le cas avec le soufre organique cristallisé.

Sphère buccale

L’action de l’oxygène est remarquable pour éradiquer les problèmes de gencives. Le soufre organique cristallisé a été utilisé comme un dentifrice pour éliminer la plaque dentaire, et la régénération des gencives ainsi que le meilleur maintien de dents mal tenues a été observé.

Sphère crânienne

Les céphalées et les migraines ont également été soulagées ; les migraines prennent davantage de temps. Il est parfois utile d’augmenter le dosage de soufre organique cristallisé pour soulager les migraines dues à un effet détoxifiant du produit. Rappelons que le soufre n’est pas stocké dans le corps et ne peut être considéré comme étant toxique. Des prises de 200 grammes de soufre organique par jour n’ont démontré aucune toxicité sur des prisonniers de la prison d’État d’Orégon.

Sphère hépatique

L’un des participants a régénéré son foie après 25 ans d’hépatite C avec le soufre organique cristallisé simplement avec deux cuillères à café par jour, mais pendant 15 mois. Le cancer est une maladie anaérobique par définition.

Autres applications :

– Les membres de l’Étude qui avaient un cancer et faisaient de la chimiothérapie n’ont eu aucun effet secondaire en prenant 30 g de soufre organique par jour. Ils n’ont pas eu de chute de cheveux, pas de nausées, pas de diarrhées. De plus, les oncologues ont observé une diminution du nombre de cellules cancéreuses. Les lymphomes ont bien réagi au soufre organique à la fois au niveau des douleurs et dans la diminution de la taille des tumeurs.
– Il a aussi été démontré que le soufre organique purifié, en plus de permettre le transport de l’oxygène à travers la membrane cellulaire, est capable d’éliminer les métaux lourds.
– Le soufre est également un précurseur pour l’utilisation des acides aminés qui représentent les briques servant à la construction de l’organisme.
– 70% des acides aminés sont issus du soufre.

Mais rappelons-le, tout ceci est impossible avec le MSM courant emballé avec des agents antimottants car ces derniers bloquent sa biodisponibilité pour la cellule. La même chose se produit lorsque le soufre est « accroché » par les engrais chimiques comme les sulfites et sulfates.

ATTENTION : L’EAU TRAITÉE TUE LE SOUFRE

La régénération cellulaire paraît être très intimement liée à notre capacité à transporter l’oxygène à travers la membrane de nos cellules, et comme cela a été indiqué plus haut, telle est la fonction première du soufre. L’étude de la table périodique des éléments montre que le soufre, le sélénium et le tellurium sont les trois seuls minéraux capables de transporter l’oxygène. Pendant ce temps, d’autres études montrent que le chlore et le fluor empêchent le transport de l’oxygène ; et malgré tout, ces éléments ont été ajoutés pour « améliorer » la santé de nos dents et la qualité de notre eau. Ces éléments sont toxiques en concentration élevée et ils contrecarrent l’action du soufre et le fonctionnement de l’oxygène. Pour cette raison, L’Étude recommande de ne pas boire l’eau du robinet.

RÉSUMÉ DES INDICATIONS

 Acidité gastrique
 Acné
 Allergies pulmonaires
 Arthrite et arthrose : calme la douleur inflammatoire
 Asthme
 Athéromes artériels : dissout les plaques calciques
 Céphalées et migraine
 Cheveux gris ou blancs
 Cœur : réduction des cicatrices
 Colon irritable
 Colon : syndrome de la perméabilité
 Constipation chronique
 Déficit de l’attention
 Dépression
 Eczéma
 Emphysème
 Gencives : assainit et régénère
 Humeur changeante
 Hyperactivité mentale
 Indigestion
 Lupus érythémateux
 Métaux lourds : aide a éliminer
 Mycose aux pieds
 Peau : assainit
 Plaque dentaire : élimine
 Tension élevée

CONSTATS ET RÉFLEXIONS

La Finlande, alarmée par croissance des maladies au sein de sa population et ayant peur des niveaux de cadmium, a pris une position forte en bannissant totalement les engrais chimiques de son agriculture. Ils ne connaissaient probablement pas l’importance du soufre ou du cycle de Krebbs. En tout cas, ils sont depuis lors des leaders dans la production d’aliments totalement biologiques en Europe. Ils ont également vu le nombre de maladies tomber à 1/10ème des niveaux observés en 1985. Justement, les États-Unis qui étaient en 1985 au même niveau que la Finlande pour le taux de maladie ont, eux, continué à utiliser massivement les engrais chimiques. Il apparaît que les pays qui continuent à utiliser les engrais connaissent une croissance constante des maladies, contrairement à ceux qui utilisent des méthodes de fertilisation biologiques.

Depuis 1954 notre apport nutritionnel a manqué de soufre à cause de l’utilisation d’engrais chimiques et du raffinage des aliments. Comme ces substances chimiques profitent à l’agrobusiness, à la médecine, aux assurances ainsi qu’aux décideurs de notre alimentation, nous ne sommes pas près d’en finir avec elles. Cependant, nous pouvons régénérer notre cycle du soufre avec le METHYL-SULFONYL-METHANE pur cristallisé, en s’assurant que ce soufre n’a pas subi le même traitement que notre alimentation.

Posologie courante :

1 Cuillère à café rase 2 fois par jour – à prendre au lever et au coucher ou entre les repas.  »

 

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer l’auteur, la source et le site : UNIVERSITÉ NOMADE DE LA.V.S.D.LE.I. https://colibrijoyeux.wordpress.com/

 

Nuage de Tags