S'il te plaît, apprivoise-moi…

A Londres en 44: il ne reste rien sauf l’espoir et le doudou

Affranchie

image

Auschwitz est un nom qui résonne en nous tous. C’est plus qu’un camp d’extermination. Plus fort qu’un symbole, plus puissant qu’un sanctuaire. C’est un cimetière à vif.
On peut penser qu’il est inutile de s’y rendre. On peut y voir une forme de voyeurisme, une attirance pour le sordide.
J’ai douté de la nécessité d’un telle visite. J’étais ambivalente.

Faire de ce camp un musée, faire défiler des centaines de touristes quotidiennement n’est il pas la plus grande des banalisations de la Shoah? Est ce l’irrespect ultime ou l’inverse le respect absolu? Les témoignages des survivants ne suffisent il pas? Il existe tellement d’œuvre relatant l’Holocauste pourquoi le besoin de profaner ce lieu? Est ce notre devoir de mémoire, un sanctuaire vers lequel nous venons nous receuillir?

Nous sommes comme ça ici bas. Nous avons besoin d’un lieu. Nous aimons sacraliser ce dont nous ne pouvons nous repentir.
Je reviens…

View original post 885 mots de plus

Spotjardin.com

Image

GENERALITES

Les courgettes font parties des cucurbitacées. Elles ont besoin de soleil, de chaleur, d’humidité, de nourriture et d’espace pour se développer. La plante de la courgette est pourvue de piquants en bout de ses feuilles (variété Cucurbita pepo ).

PRÉPARATION DE VOTRE CARRE DE JARDIN

Plantez vos courgettes sur un espace bien dégagé, orienté au sud pour leur offrir un ensoleillement maximum. Le sol doit avoir été bien enrichi, l’espèce a besoin de beaucoup d’humus.

Prévoyez un poquet nutritif. Dégagez l’espace où vous souhaitez planter vos courgettes. Déposez une ou deux fourchées de compost demi-mûr ou de fumier demi-mûr, voire de terreau. Recouvrez avec de la terre, puis semez ou repiquez.

Il vaut mieux répartir le fumier ou le compost sur toute la zone où se développeront vos plants soit 1,5 m².

Mais il faut également savoir qu’une fumure très enrichie vous donnera de très beaux spécimens. Surveillez-les car…

View original post 915 mots de plus

Arbrealettres


EPITAPHE POUR UN ARBRE

J’ai donné l’ombre comme un verre d’eau
en été. Ma sève capturait
l’or des crépuscules, et la pôle
insistance du fleuve sur la colombe.
Si inattentifs furent les regards
qu’aucun homme en ce monde ne parvint
à dénombrer mes feuilles ni mes chants.
Mon absence maintenant tient beaucoup de place;
Un vol incessant d’oiseaux marque
le lieu où je fus, qui sans cesse s’étend.

(Silvina Ocampo)

Illustration: Alexandre Calame

View original post

L’aide de camp

Le ciel de Leyenda

decaen

Un jour le général Decaen, lorsqu’il n’était encore qu’aide de camp de son frère, fut arrêté par la gendarmerie, en se rendant à l’armée.

Comment vous nommez-vous ? lui demanda le brigadier.

Decaen.

D’où êtes-vous ?

De Caen.

D’où venez-vous ?

De Caen.

Qu’êtes-vous ?

Aide-de-camp.

De qui ?

Du général Decaen.

Où allez-vous ?

Au camp.

Oh ! oh ! dit le brigadier, qui était un faiseur de calembours, il y a trop de cancans dans votre affaire, je vous arrête comme suspect.

View original post

Nuage de Tags