S'il te plaît, apprivoise-moi…

Articles tagués ‘affranchie’

Sur la route… Les plus belles citations d’Affranchie

Affranchie

La route est le symbole du voyage. C’est à partir d’elle que tout débute et que tout fini. Elle est comme un trait d’union, un prolongement sans fin.

« Lorsqu’on s’est évidemment trompé de route, la prudence conseille de revenir sur ses pas jusqu’à ce que l’on ait reconnu la véritable route qu’on aurait dû suivre. » Citation de Émile de Girardin ; Questions politiques

image

« Délaisse les grandes routes, prends les sentiers. » Citation de Pythagore ; Fragments – VIe s. av. J.-C.

image

« J’ai la nostalgie d’une de ces vieilles routes sinueuses et inhabitées qui mènent hors des villes… une route qui conduise aux confins de la terre… où l’esprit est libre… » – Henry David Thoreau

image

“Range le livre, la description, la tradition, l’autorité, et prend la route pour découvrir toi-même.” Jiddu Krishnamurti

image

« La route, c’est la vie. » Jack Kerouac sur la route

image

« Ce n’est pas dans je ne sais quelle retraite que nous nous découvrirons:…

Voir l’article original 64 mots de plus

Auschwitz par Affranchie

Affranchie

image

Auschwitz est un nom qui résonne en nous tous. C’est plus qu’un camp d’extermination. Plus fort qu’un symbole, plus puissant qu’un sanctuaire. C’est un cimetière à vif.
On peut penser qu’il est inutile de s’y rendre. On peut y voir une forme de voyeurisme, une attirance pour le sordide.
J’ai douté de la nécessité d’un telle visite. J’étais ambivalente.

Faire de ce camp un musée, faire défiler des centaines de touristes quotidiennement n’est il pas la plus grande des banalisations de la Shoah? Est ce l’irrespect ultime ou l’inverse le respect absolu? Les témoignages des survivants ne suffisent il pas? Il existe tellement d’œuvre relatant l’Holocauste pourquoi le besoin de profaner ce lieu? Est ce notre devoir de mémoire, un sanctuaire vers lequel nous venons nous receuillir?

Nous sommes comme ça ici bas. Nous avons besoin d’un lieu. Nous aimons sacraliser ce dont nous ne pouvons nous repentir.
Je reviens…

Voir l’article original 885 mots de plus

Nuage de Tags