S'il te plaît, apprivoise-moi…

Articles tagués ‘as de pique’

Le savez-vous? Origine des expressions: « Fagoté comme l’as de pique » et « Avoir le cul bordé de nouilles »

as-de-pique-296e25

 Fagoté comme l’as de pique

Expression : « Il est fagoté comme l’as de pique ! »

Ce qu’elle veut dire : Il est mal habillé, débraillé…

Origine : Le verbe « fagoter » vient évidemment des fagots de bois : il désigne le fait d’assembler et de lier des branches et brindilles en fagots. Mal liées, ou mal « fagotées », les branches dépassent dans tous les sens du fagot. De même, les vêtements de la personne « mal fagotée » rebiquent ici ou là, que ce soit le col relevé ou la chemise sortie du pantalon…Quant à l’as de pique, son association à l’expression fait débat. Selon certains, l’as serait tout simplement la carte la moins bien « habillée » d’un jeu de cartes (notamment par rapport aux « figures », valets, dames et rois). Pour d’autres, la forme de l’as de pique évoque celle du croupion d’une volaille, partie peu présentable s’il en est…

Variantes et autres expressions : On dit aussi simplement « habillé comme l’as de pique », ou « fichu comme l’as de pique ».Au contraire, lorsque sa mise est particulièrement soignée, on est alors « tiré à quatre épingles » (car il faut quatre épingles pour tendre une pièce d’étoffe parfaitement, sans faire de pli) ou « sur son trente-et-un » (à l’origine mystérieuse, d’autant que l’on était « sur son dix-huit » au XVIIIe siècle, et que l’on trouve l’expression « sur son cinquante-et-un » chez Balzac !).On dit plus rarement « sapé comme un milord », d’autant que l’expression, apparue au XIXe siècle, a une forte connotation péjorative.

b_799

Avoir le cul bordé de nouilles

Expression : Il a le cul bordé de nouilles !

Ce qu’elle veut dire : Il a une chance insolente…

Origine : « Avoir du cul » (tout comme les variantes « avoir du bol » ou « avoir du pot », métaphores argotiques courantes pour le fondement) signifie depuis longtemps avoir de la chance, de la veine… Mais que viennent faire les nouilles là-dedans ?L’origine de cette expression, assez récente (elle est devenue en vogue dans la deuxième moitié du XXe siècle), est assez obscure. La plus probable (mais loin d’être avérée) est sans doute à chercher du côté de l’argot des prisons : dans le milieu carcéral, les détenus qui acceptent de se prêter à des relations homosexuelles en tirent des avantages, qui peuvent être assimilés à de la chance… Si l’on considère que la « nouille » est un terme argotique qui désigne le sexe masculin, l’image, certes peu ragoûtante, fait sens : le détenu qui a le « cul bordé de nouilles » est celui qui a le plus d’avantages.

Variantes et autres expressions : On disait aussi, en Provence, « avoir le cul bordé d’anchois » pour parler des veinards…Les expressions désignant les chanceux et chanceuses sont légion… et généralement toutes situées au-dessous de la ceinture (on ne s’attardera pas sur les plus connues, quoique très vulgaires, « avoir de la chatte », « avoir de la moule », ou par extension « être moulu(e) »).Difficile de ne pas citer « avoir une veine de cocu » (sans doute directement issue du proverbe « heureux au jeu, malheureux en amour »), ou « une veine de pendu » (en l’occurrence, ce n’est pas le pendu qui a de la chance, mais la corde avec laquelle il a été pendu qui serait un porte-bonheur, selon une croyance populaire).

unknown
(source:  extrait de Christophe Bajot, expressions française à redécouvrir)

Nuage de Tags