S'il te plaît, apprivoise-moi…

Articles tagués ‘carnets de voyage’

Cartes postales: nouvelles du temps qu’il fait… ailleurs, du côté de l’île volcanique de Santorin (Cyclades.Grèce).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Santorin est un ancien volcan, dont le cratère a éyt submergé suite à son explosion 1.600 ans avant JC. Arrivée sur la capitale, Théra.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

                       Les célèbres couchers de soleil d’Oïa, au nord de l’île

Carnets de voyage: la dune du Pyla ( près d’Arcachon)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La dune du Pilat, située en bordure du massif forestier des Landes de Gascogne sur la côte d’Argent à l’entrée du bassin d’Arcachon, en France, est la plus haute dune d’Europe (hauteur actuelle : 110,19 m)

Située à l’entrée sud du bassin d’Arcachon, elle s’étend sur 616 m d’ouest en est et sur 2,9 km du nord au sud et contient environ 55 millions de mètres cubes de sable, dans la localité de Pyla-sur-Mer qui dépend administrativement de la commune de La Teste-de-Buch, à proximité d’Arcachon, au cœur des Landes de Gascogne.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les déplacements de la dune sont constants et étudiés par les scientifiques. Côté Est, la dune gagne sur le massif forestier, ensevelissant les arbres à une vitesse d’un à cinq mètres par an. Côté Ouest, l’évolution du trait de côte (limite des plus hautes mers) est variable. Le littoral Nord de la dune est soumis à une forte érosion, notamment lors des tempêtes hivernales. A l’inverse, l’érosion est faible ou quasi nulle ces dernières années le long du littoral Sud.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La dune du Pilat est dissymétrique, avec une pente inclinée différemment selon sa position par rapport au vent. Ainsi, la face de la dune la plus exposée au vent (face Ouest, côté océan) est douce, de l’ordre de 5 à 20°, car les sables s’étalent lors de leur remontée vers le sommet. En revanche, la face côté forêt, à l’abri du vent (face Est), est plus raide, entre 30 et 40°.

L’emplacement actuel de la Dune du Pilat abritait des campements protohistoriques provisoires, pour des activités liées à l’exploitation du sel de mer. Les premières découvertes archéologiques commencent en 1982 . Le 31 décembre 2013, un touriste trouve dans le sable, au pied de la dune, une urne funéraire3 et un vase accessoire datant de l’âge du fer, 800 ans av. J.-C.

280px-DunePyla

440px-Schema_Gran_Dune_Pilat-fr.svg

Le nom Pilat, déjà présent sur les cartes de Masse (1708) 7 et de Cassini (1786) avec le « petit bassin du Pilat », les « balises du Pilat », des « cabanes du Pilat » et la « grande passe du Pilat ou passe du Sud », correspondait à un lieu situé plus au sud de celui de la dune que nous connaissons sous ce nom et vraisemblablement au large de la côte actuelle. Nous sommes ici dans un pays de dunes mobiles et au fil du temps, le littoral et son relief ne cessent de se modifier, avançant vers l’est, vers l’intérieur des terres. Jusqu’au début du xxe siècle, le secteur du Pilat s’appelle « les Sabloneys » (littéralement « sables nouveaux » en gascon) et aucune route carrossable n’y mène.

Ce changement d’appellation a pour origine une opération immobilière. Lorsque vers 1910, le développement de l’habitat opéré sur la partie côtière de la commune d’Arcachon atteint le sud du Moulleau, les promoteurs immobiliers qui convoitent des terrains sur la partie testerine qui prolonge la côte vers le sud, sont confrontés à un problème de taille : le territoire appartient à l’État qui ne veut pas vendre. En 1913, un de ces promoteurs, Daniel Meller, propose alors et obtient de l’administration une transaction : en échange de 463 hectares de terrain qu’il achète sur la commune de La Teste (sur les bords du lac de Cazaux), il obtient 143 hectares entre Le Moulleau et la dune du Pilat. En référence à la grande dune voisine qui forme un monticule de sable, il choisit de baptiser l’endroit « Pyla-sur-Mer ». Il crée la « Société Civile Immobilière de Pyla-sur-Mer » dans le but d’ériger « une ville dans la forêt ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En 1928, un autre promoteur, Louis Gaume, crée « La société du Pilat-Plage » avec la Corniche, un ancien relais de chasse devenu lieu de villégiature privilégié des aristocrates et de la bourgeoisie où il construit de nombreuses maisons de style néo-basque. C’est à peu près vers les années 1930 que le vieux nom « Sabloney » est remplacé par « dune du Pilat ». Aujourd’hui, « les Sabloneys » désigne une petite plage au sud de la grande dune.

Le nom officiel de la dune est « Dune du Pilat ». La dénomination d’origine provient du gascon pilòt ou pilhar signifiant tas, monticule. En revanche, la station balnéaire de Pyla-sur-Mer, à proximité de la dune, a été fondée dans les années 1920 par un promoteur immobilier qui a opté pour une consonance plus exotique, en employant un « y »

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La notoriété de la plus haute dune d’Europe n’a fait que croître au cours des dernières décennies. Près de 2 millions de visiteurs se hissent chaque année à son sommet, ce qui en fait l’un des sites naturels les plus visités de France avec la Baie du Mont-Saint-Michel. Quel paradoxe quand on sait que les dunes ont été, jusqu’au XIXe siècle, des lieux n’offrant qu’un « effrayant désert », comme les décrivait Nicolas Brémontier en 1806.

Le Grand Site n’en demeure pas moins un espace naturel fragile. Il fait l’objet d’un programme de préservation et de mise en valeur porté par des acteurs publics, dont le gestionnaire du site, le Syndicat Mixte de la Grande Dune du Pilat.

Plus de 6 800 hectares intégrant la dune et la forêt attenante sont classés au titre de la loi de mai 1930 sur les mouvements naturels et les sites. 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Des sports de pleine nature sont présents sur le site notamment le parapente. Un parking payant, contribuant à la préservation du site classé, est situé au pied de la dune, côté forêt. L’accès à la dune du Pilat reste gratuit pour les piétons, les vélos et les transports en commun comme le bus Baïa.

 La plus haute dune d’Europe dégagerait entre 11 et 13 millions d’euros de retombées directes, et jusqu’à 168 millions d’euros de recettes indirectes

(avec le toujours précieux concours de wikipedia)

 

 

 

 

Carnets de voyage: Le phare de Chassiron (île d’Oléron)

 

Phare_de_Chassiron_sous_une_lumière_d'après-midi

Le phare de Chassiron, juché sur une falaise rocheuse, est situé à l’extrémité nord de l’île d’Oléron, près de la ville de Saint-Denis-d’Oléron. Le phare permet aux marins de rentrer dans les eaux du pertuis d’Antioche, lieu semé de récifs et réputé pour ses nombreux naufrages. C’est le plus ancien phare de France encore en activité après celui de Cordouan.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le phare de Chassiron ainsi que ses dépendances ont été classés au titre des monuments historiques par arrêté du 23 octobre 2012.

Chassiron_et_son_jardin

Le phare en chiffres
1ère tour construite en : 1685
Deuxième construction : en 1834
Date de mise en service : 1er décembre 1836
Hauteur : 46 mètres
Taille des fondations : 18 mètres de diamètre et 3 mètres de profondeur
Feu : 8 faisceaux lumineux, feu à éclats blanc 10 s
Portée : environ 52 km (28 milles nautiques)
Date d’automatisation : 1998
Coordonnées géographiques : 46°02′48″N, 1°24′37″O
Nombre de marches : 224
Fréquentation: 164 000 visiteurs annuels (en 2012) 

phare-4

La première tour du phare de Chassiron, de 33 mètres de haut, a été construite sur ordre de Colbert en 1685. À l’époque, Rochefort était un arsenal militaire de la marine royale. Ce dernier avait une position stratégique car il était protégé côté terre par la Charente et côté mer par les pertuis charentais et les fortifications maritimes (Fort Louvois, Fort Enet, Fort de Fouras, …).

De nombreux naufrages ont eu lieu sur la côte découpée du nord de l’Ile. Il devenait alors essentiel de construire un phare pour orienter les marins et pour baliser l’entrée du pertuis. De façon à le différencier de ses voisins, que sont le phare des Baleines sur l’Ile de Ré et le phare de Cordouan dans l’estuaire de la Gironde, la tour Colbert était éclairée par deux feux de bois.

images-14

Le deuxième phare de Chassiron, tel qu’on le connaît aujourd’hui, a été construit en 1834 et mis en service le 1er décembre 1836. Les fondations ont 18 mètres de diamètre et 3 mètres de profondeur sous le rocher. Réputées pour avoir servi à la construction de la cathédrale de Cologne et au socle de la statue de la Liberté, les pierres proviennent de la carrière de Crazannes (Charente Maritime). Les marches, les perrons et la plate-forme sont des blocs de granit de Vendée. Ces matériaux ont été acheminés par gabares jusqu’au port de Saint-Denis.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En effet, la tour Colbert n’était plus assez efficace pour faire face au trafic maritime qui augmentait et de plus. De plus, elle se situait trop près de la falaise qui recule très rapidement à cause de l’érosion à cet endroit de la côte.

Charente-Maritime---Chassiron---10574

Dès 1836, le phare de Chassiron est équipé des dernières technologies de l’époque en matière d’éclairage. Le premier système se composait d’une lampe à huile végétale à 6 mèches. À partir de 1895, la lampe va fonctionner au gaz d’huile. Une usine à gaz est alors construite à côté du phare. À titre expérimental, de 1902 à 1905 la lampe va utiliser le gaz d’acétylène. Le bouleversement technologique vient ensuite d’un système d’éclairage par ampoule électrique de 2 400 Watts. Aujourd’hui la lampe du phare fonctionne avec une ampoule de 250 Watts aux halogénures métalliques et permet à ses huit faisceaux lumineux d’être visibles jusqu’à 52 kilomètres par temps clair, grâce à sa lanterne située à 43 mètres au-dessus du sol.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Avant 1926, le phare de Chassiron était tout blanc. À partir de cette date, trois bandes noires ont été peintes afin de mieux le différencier du phare des Baleines.

cpa2

Depuis 1998, il n’est plus gardé à demeure mais contrôlé à distance. Il est entretenu par le bureau des phares et balises et surveillé par un contrôleur des Travaux Publics de l’État.

Ainsi, de ce phare qui possède un escalier en colimaçon de 224 marches, on peut admirer les villes de La Rochelle, l’île de Ré, ainsi qu’une partie nord de l’île d’Oléron.

photo-634751315407066256-2

Le musée
La rotonde du phare abrite un musée. Les six salles du musée s’orientent, d’une part, autour de la découverte des pêches traditionnelles (pêche embarquée, pêche à pied, pêche à la courtine et pêche aux écluses à poissons) et d’autre part, elles évoquent l’agriculture partagée entre maraîchage et viticulture ainsi que les difficultés que rencontraient les paysans face aux vents et aux embruns qui brûlaient les récoltes.

Le jardin du phare
Le jardin est en forme de rose des vents exposé aux embruns de l’océan Atlantique. Il se compose de quatre bassins, de mobilier pédagogique, d’une partie jardin de type contemporain avec des graminées et autres plantes d’ornements, et d’une partie jardin traditionnel avec 21 variétés de roses, un potager et de la vigne. Il est labellisé jardin remarquable.

(Avec le précieux concours de Wikipedia)

Chassiron_entouré_de_la_rose_des_vents

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Nuage de Tags