S'il te plaît, apprivoise-moi…

Articles tagués ‘écureuil’

Qui était Nicolas Fouquet « l’écureuil » ?

écureuil galerie

 

Nicolas_Fouquet

Il a pour mission de renflouer les caisses et il collabore avec Jean-Baptiste Colbert, l’intendant privé de Mazarin. A la mort de ce dernier en mars 1661, Fouquet devrait logiquement succéder à Mazarin en qualité de Premier Ministre, mais Louis XIV, âgé de 22 ans, décide soudain de supprimer cette fonction du gouvernement, et d’en prendre le contrôle pour gouverner seul.

Colbert, calculateur et jaloux de la réussite de Fouquet, en profite pour l’accuser auprès du roi d’avoir détourné des millions (en réalité, volés par Mazarin), afin de déclencher sa disgrâce. Malgré les avertissements de ses amis, Fouquet ne soupçonne rien de ce qui se trame dans son dos.

Le 17 août 1661, alors qu’il offre au roi une réception somptueuse mêlant promenade, souper, comédie et feux d’artifice enchanteurs, la chute de Fouquet est imminente. Cette nuit-là, Louis XIV, manipulé par Colbert, a déjà décidé de jeter Fouquet en prison. A ce propos, Voltaire aura ces mots célèbres :

« Le 17 août, à 6 heures du soir, Fouquet était le roi de France ; à 2 heures du matin, il n’était plus rien. »

Fouquet_Challain

Fouquet est arrêté à Nantes trois semaines plus tard par le capitaine des mousquetaires, d’Artagnan, et il est déféré devant une cour d’exception. Le « procès du siècle » traîne mais finit par tourner à son avantage : les juges votent son bannissement, c’est-à-dire la liberté hors du royaume.

Mais le Chef de l’Etat intervient alors, utilise son droit de grâce, brise la sentence des juges et décrète la prison à vie. Fouquet est envoyé à la prison de Pignerol où il meurt le 23 mars 1680.

De la réussite fulgurante de Fouquet, il reste Vaux-le-Vicomte, monumental objet de passion et d’audace dans lequel le surintendant s’était tant investi.

Unknown

Image

Image du jour: « Et comme ça, tu crois que tu vas t’en sortir avec un gros plan ? »

unnamed-13

Images du jour: Smak!

Les animaux2

mini_500_73669

ecureuil-amoureux

Conte de Noël: L’écureuil de Tristan

Personne ne saura jamais ni comment ni pourquoi, mais la porte de 11819038-l-39-ecureuil-dessin-animela cage avait été mal fermée. L’écureuil avait toujours attendu cette chance, cette opportunité de pouvoir s’ en échapper et d’être libre. Cette fois, c’était la bonne… Grâce à un moment d’inattention, à une étourderie, l’animal au panache roux poussa sans faire de bruit la porte de la cage et prit la poudre d’escampette. 

Il glissa littéralement sur la pointe des pattes comme s’il faisait du ski de fond et se dirigea vers la cheminée, retenant son souffle. Puis il bondit d’une paroi à une autre dans le conduit vertical couvert de suie. Il regardait fixement la trouée plus claire dans la nuit, synonyme d’évasion et de liberté… 

small-41255_640Il faillit pousser un cocorico de victoire quand il atteignit enfin l’air tiède du monde extérieur mais s’abstint par décence. L’écureuil était noir extérieurement, lumineux à l’intérieuril ne parvenait pas lui-même à croire à son bonheur…!

» Y en avait ras les noisettes de tourner en rond dans cette prison de fer comme un cochon d’inde!  Merci au Dieu des Ecureuils de m’avoir permis de retrouver les grands espaces et la forêt qui me manquait tant! Pour un cadeau de la vie, c’est le plus beau cadeau dont je pouvais rêver!!!  » se disait il en sautillant de joie d’une patte sur l’autre comme un écureuil fou. 

Si l’écureuil était fou de bonheur et d’amour de sa liberté retrouvée, ce ne fut pas le cas, mais pas du tout le cas de son petit propriétaire, le triste Tristan le bien nommé. Cet écureuil, c’était la seule joie dans la vie de ce garçonnet très, très mais vraiment très malade. C’était sa seule distraction, son seul plaisir, la seule chose qui lui fasse oublier le mal mystérieux et implacable dont il était atteint. Il souffrait beaucoup et la disparition de son écureuil le fit encore sentir une douleur plus aigue, commme une dague que l’on aurait planté dans son corps et dans son coeur. Il sentait bien lui-même qu’il n’en avait plus pour longtemps à vivre et à souffrir.Il était accablé, au désespoir.

Pendant ce temps_là notre gai écureuil ne perdait pas son temps. Il avait un plan. Il alla jusqu’à un embarcadère et de là prit un bac clandestinement pour gagner une grande ville. Il avait mille fois entendu Tristan et ses parents expliquer comment ils devaient faire pour aller voir toutes sortes de médecins et acheter des tas de remèdes dans cette ville. Il connaissait cela sur le bout des pattes et sa mémoire d’écureuil faisait merveille.

dessin-gravure%20mammifere%20buffon%20-%20ecureuil[1]

Tout guilleret, notre ami l’écureuil était complètement subjugué par les illuminations de la ville en cette période de Noël. Jamais il n’avait pu croire que cela pouvait être aussi beau et aussi chaleureux. Il se glissa discrètement sous la jupe vernissée du plus grand sapin de la ville et grimpa au sommet pour se repaître du spectacle féérique qui s’offrait à lui. Il contempla longuement ce spectacle comme Napoléon avait dû contempler la civilisation égyptienne du haut des Pyramides.

Lorsqu’il descendit enfin de son trône de verdure, il rencontra une adorable petite souris grise au pied du sapin.
– « Que faites-vous là, compagne? Il est bien dommage que vous ne puissiez pas m’accompagner au faîte de cet arbre: le spectacle est merveilleux… »
– « Je suis trop petite hélas mais peut-être auriez vous la bonté de me transporter sur votre panache? Ce serait pour moi le plus beau des cadeaux!

50474262[1]

Suis-je sot! Pardonnez-moi de ne vous l’avoir proposé. Il faut dire que j’ai perdu l’habitude en ayant été enfermé depuis trop longtemps. Je crois que ça m’a rendu un peu sauvage. Montez, en route, mignonne: accrochez-vous!
La souris se met en amazone et prend cet ascenseur de fortune avec un bonheur non dissimulé. Elle découvre avec le même ravissement, malgré un léger vertige, cette ville transfigurée de lumières et de couleurs.
_ Merci mon ami. Faites un voeu. Demain c’est Noël. Vous avez été charitable avec moi. Vous serez récompensé
_ Je suis déjà bien assez heureux comme ça d’avoir recouvré la liberté. Il ne pouvait y avoir plus grand voeu à réaliser. Si j’ai un petit regret , c’estd’avoir abandonné mon gentil maître malade Tristan.
_ Il est gravement malade? Et tu l’as laissé tomber,? fit demoiselle Souris avec une moue de désapprobation.
Penaud, l’écureuil acquiessa en secouant la tête.
– Je te croyais quelqu’un de bien pourtant, ajouta le petit museau gris, visiblement déçue et attristée.
images[4]

L’écureuil , piteux, tempêta sec sous son crâne. 

– Excuse-moi. Tu as raison. Je sais ce qu’il me reste à faire.

Et sans plus d’explication, il prend la fuite.Il avait un plan. Il monta sur le toit d’un immeuble, descendit par une cheminée, comme un véritable apprenti père Noël. Il arriva dans une pharmacie … pour la cambrioler! Pour cambrioler plus exactement le médicament si cher que ne pouvait se payer la famille de Tristan et qui était le seul espoir de guérison de l’enfant.

Avec sa mémoire d’éléphant-écureuil, il finit par trouver ce qu’il cherchait et a prendre une boîte du médicament miracle avant de partir par le même chemin.

« – Si le père Noël a besoin d’un assistant, je pense que j’ai fait mes preuves… »

L’écureuil , sur le retour, pensa au prix de sa liberté. Mais le souvenir de la petite Souris lui fit continuer sa route. Tristan fut fou de joie de retrouver son écureuil. Il retrouva d’autant plus d’énergie que les parents lui administrèrent le remède miracle.Il fait en effet un miracle immédiatement et Tristan passa le plus merveilleux et le plus heureux des Noël. Il avait recouvré la santé et son ami roux. Mais, depuis, l’écureuil n’a plus de cage et vit en toute liberté dans la maison. Il peut même aller retrouver son amie la Petite Souris au regard si doux…Une bonne action n’est jamais perdue, n’est-il pas? Surtout chez les écureuils et les souris au coeur tendre… Rien de plus tendre qu’un gentil baiser sur le bout du nez…

Sur une idée de mon ami Collioure à qui est naturellement dédié ce conte.

dessin[1]

Nuage de Tags