S'il te plaît, apprivoise-moi…

Articles tagués ‘mails’

Voulez-vous donner votre avis sur un roman à paraître? « Si par hasard… »(10ème partie). Editions Ella

648x415_couple-embrasse-pont-arts-a-paris-recouvert-cadenas-amour-aout-2013.jpg

30 septembre 2015

Marine sonne à la porte et Julien lui ouvre immédiatement, comme s’il attendait derrière qu’elle arrive ! Il parle très vite, la prend par la main, l’entraîne à l’intérieur de l’appartement sans qu’elle ne comprenne ce qui le rend si volubile. Elle le suit, contrainte par son enthousiasme débordant et se retrouve au milieu de la pièce principale, un casque sur les oreilles. Elle ne sait pas ce qu’il va lui faire entendre, n’a pas compris un mot de ce qu’il lui a dit depuis qu’il a ouvert la porte.

La musique démarre, quelques notes de guitare et une voix masculine, grave, posée :
« Dans les silences de tes nuits,
Au matin de nos envies,

…»
Marine ferme les yeux et se laisse bercer par la rythmique à trois temps de cette ballade folk. La deuxième guitare fait son entrée, une mélodie douce et caressante. Au refrain, c’est la batterie et la basse qui se mettent à jouer et le morceau devient plus entraînant, Marine a envie de tourner, danser, valser. Le dernier refrain commence, la voix du chanteur se fait plaintive, éraillée, emportée par une orchestration plus intense, puis c’est le silence. Le morceau est terminé !

Marine ouvre les yeux, Julien est assis en face d’elle, attendant qu’elle termine l’écoute du morceau. Marine a reconnu les premiers mots. Elle retire le casque, Julien lui sourit, impatient :

« – Alors ?
– C’est une jolie chanson, qui donne envie de danser et de chantonner. Tu me racontes le lien avec le cadenas ? »

 

De : Votre Réseau Pour : Julien@bleu.fr

le 30 septembre 2015
Objet : message
Nous avons le plaisir de vous confirmer la publication de votre message dont vous retrouverez le contenu ci-dessous.

A bientôt sur Votre Réseau.

Le-cléateur-cadenas-damour.jpg

Message : Encore un effort
Le cadenas à la phrase mystérieuse n’a pas

encore trouvé ses amoureux, mais une drôle d’histoire s’écrit autour de lui, pleine de surprises, de musique et de copains. Et ça pourrait être encore mieux que de retrouver les amoureux.

Vous pouvez quand même continuer à partager la photo, si en plus de la belle histoire, on retrouvait le couple qui a écrit cette phrase sur un cadenas…

Dans les silences de tes nuits, Julien.

De : Franck.Larmure@pourtant.com Pour : Julien@bleu.fr
2015
Objet : RE : Les chemins

Pièce jointe : Affiche.jpg Bonjour Julien,

le 4 octobre

 

Après quelques jours de silences je reviens vers vous pour vous donner quelques nouvelles.
Hier soir j’ai donc retrouvé deux des quatre autres membres du groupe. Yann est venu me chercher à la maison et ensemble nous sommes allés chez Nico (le guitariste) qui ne vit qu’à une cinquantaine de kilomètres de chez moi. Et pourtant on ne s’était pas revu depuis vingt ans.

Je vous passe les détails de la soirée « anciens combattants » qui se souviennent d’un temps que les moins de vingt ans, etc. (vous connaissez la chanson ?)
Je leur ai aussi raconté cette histoire de cadenas et sa phrase issue de «Les chemins». Comme moi, ils ont trouvé l’anecdote sympathique, d’autant qu’elle nous permet de nous revoir après tout ce temps. Mais aucun des deux ne sait comment nos paroles se retrouvent sur le pont des arts. Nico joue toujours de la guitare, a appartenu à plusieurs formations différentes au fil des années et il est donc capable (bien mieux que je ne l’aurais fait) de jouer les morceaux des Magic Elvis, dont « les chemins ». Et c’est évidemment comme cela que s’est terminée la soirée. Il a sorti deux guitares et nous avons joué comme si nous avions vingt ans. Le pied ! (L’expression appartient elle aussi à un temps que les moins de vingt ans, etc. !)

Yann en avait aussi profité pour ressortir des archives de sa cave. En pièce jointe, vous trouverez une affiche d’époque pour un concert du groupe. De gauche à droite, ce sont Yann, Alexandre, moi, Nico et Ludo.

Je vous interdis de vous moquer de nos looks, de nos fringues et de nos coupes de cheveux : à l’époque, on était à la mode !

 

Pour revenir à ce qui vous intéresse, aucun de nous trois n’a plus de contact ni avec Alexandre ni avec Ludovic, mais nous sommes tous les trois mobilisés pour les retrouver. Le Réseau devrait nous y aider. Si j’ai des informations, je vous contacte.

A plus tard, Franck.

De : Julien@bleu.fr
Pour : Franck.Larmure@pourtant.com
2015
Objet : RE : Les chemins
Bonjour Franck,
Comptez sur moi pour n’oser aucun mot sur vos looks, plusieurs photos de moi avec un pull vert à tête de renne circulent sur le net, m’empêchant toutes remarques vestimentaires à quiconque, pour le restant de mes jours. Merci pour le compte rendu de votre soirée d’anciens combattants. Content de voir que vous avez repris une guitare. Est-ce que c’est comme le vélo ? Ça ne s’oublie pas ?
D’ailleurs vous ne m’avez pas dit pourquoi vous ne jouiez plus. Et Yann, joue-t-il toujours de la batterie ?
N’hésitez pas à me faire suivre vos recherches sur Le Réseau, je pourrai aussi faire suivre les messages et multiplier les chances de retrouver les deux derniers Magic Elvis !
En tout cas, merci pour l’énergie que vous mettez à retrouver (peut-être) le ou les poseurs de ce cadenas musical.

 

le 4 octobre

A bientôt, Julien.

De : Votre Réseau Pour : Julien@bleu.fr

le 5 octobre 2015
Objet : message
Le message et la photo de Franck Larmure ont bien été partagés sur votre page.

A bientôt sur Votre Réseau.

Message : Si quelqu’un reconnaît les membres des Magic Elvis présents sur cette photo prise il y a vingt ans, je cherche à les retrouver.

Merci de faire suivre ! Franck,

De : Franck.Larmure@pourtant.com Pour : Julien@bleu.fr
2015
Objet : Magic Elvis

le 6 octobre

Pièce jointe : EnAttendantZoé.mp3
Bonjour
L’appel sur Le Réseau n’a rien donné pour le
mais on va bien finir par retrouver les deux derniers membres des Magic Elvis. En attendant, je vous envoie un autre morceau de la K7 retrouvée, un morceau plus rock qui correspond un peu mieux à ce que faisait le groupe.

moment,

De mon côté, j’ai arrêté la guitare sans vraiment y penser, comme pour la fin du groupe. Absorbé par autre chose, je l’ai délaissée pensant y revenir, puis les années s’étirent, le groupe s’étant séparé, je ne l’ai finalement pas reprise.

Mais la rencontre avec Yann et Nico m’a donné l’envie de la sortir de son étui. Elle est ridée et fatiguée, comme une vieille dame qu’elle est, mais après un petit lifting, elle devrait sonner comme dans sa jeunesse.

Pour cela aussi, si j’avais imaginé qu’une photo sur Le Réseau me remettrait à la musique !
Et de votre côté, aucune trace des amoureux du pont ?
A bientôt,

Franck,

pont-des-arts-7.jpeg

De : Julien@bleu.fr
Pour : Franck.Larmure@pourtant.com
2015
Objet : RE : Magic Elvis
Effectivement, c’est plus rock comme morceau! Mais j’aime bien aussi, ça correspond bien à l’époque, je trouve. (Sans jugement, entendons-nous bien !)
Aucune trace des amoureux poseurs de cadenas de mon côté, mais encore une fois ce qu’il provoque autour de vous et des autres membres est déjà assez incroyable. D’ailleurs, si vous êtes d’accord j’aimerais bien vous rencontrer, c’est une des règles du jeu que je m’étais fixées, rendre les cadenas en mains propres, me déplacer et rencontrer les amoureux. Même si ce n’est pas vous qui l’avez posé, je pense qu’il va vous revenir. Je me demande alors dans quelle région vous êtes.

 

le 6 octobre

L’affiche de concert mentionne une adresse en Normandie, mais peut-être n’y êtes-vous plus ?
Ce serait sympa de profiter du déplacement pour rencontrer Yann et Nicolas aussi et les deux autres, si on finit par les retrouver.

Sinon, on pourrait peut-être essayer une recherche via les réseaux professionnels ?
Qu’en dites-vous ?
A bientôt,

Julien

De : Franck.Larmure@pourtant.com Pour : Julien@bleu.fr
2015
Objet : Du nouveau !

le 7 octobre

Bonjour,
L’appel sur Le Réseau a donné une réponse !
Je suis excité comme une puce ! (Encore une expression d’un autre temps !) J’ai donc eu un contact rapide, par mail, avec Alexandre, le chanteur des Magic Elvis. Il vit à une petite centaine de kilomètres de chez moi, on doit s’appeler dans la soirée, j’en saurai plus sur ce qu’il fait aujourd’hui et, promis, je n’oublierai pas de lui demander s’il a posé un cadenas sur le pont des arts. Il me dit aussi dans son mail, qu’il a gardé un contact avec Ludo. Autrement dit, on a retrouvé tout le groupe.
Alors, évidemment je dis oui pour une rencontre avec eux et vous, une soirée de vieux musiciens qui ont rangé leur rêve au placard pour devenir des adultes « comme il faut ». Ça aussi ça ferait un bon départ de chanson. Plus j’y pense et plus j’ai envie de me remettre à écrire des textes. Surtout depuis que par votre faute, j’ai ressorti ma guitare de son étui.

Je vous en dis plus par mail, dès que j’ai eu Alex au téléphone. Et ensuite on organise cette rencontre.

Franck.

K58Md.jpg

De : Franck.Larmure@pourtant.com Pour : Julien@bleu.fr
2015
Objet : RE : Du nouveau !

le 8 octobre

Bonjour,
Comme promis, je vous raconte mon coup de téléphone avec Alexandre. C’est drôle de discuter des heures avec lui, comme si l’on s’était quitté hier. Il a été emballé par l’histoire du cadenas, a d’abord cru que je lui faisais une blague. Ce n’est donc pas lui qui l’a posé. Il m’a raconté les vingt dernières années, lui aussi a raccroché, n’a plus joué de musique depuis les Magic Elvis, mais lui aussi garde un carton d’archives dans le grenier, mon coup de téléphone lui a donné envie de le descendre. J’aurai peut-être bientôt des nouveautés à partager avec vous.
Alex est à une centaine de kilomètres d’ici. (Je suis vers Domfront et lui autour de Caen.) L’idée de nous revoir l’a enchanté et il se charge de contacter Ludo, avec qui il correspond encore un peu. Ensuite, on pourra réunir les Magic Elvis et vous rencontrer.
A bientôt,
Franck.

De : Julien@bleu.fr

 

Pour : Franck.Larmure@pourtant.com le 8 octobre 2015
Objet : RE : Du nouveau !
Bonjour,

Quelle bonne nouvelle !
Je vous laisse organiser la rencontre, j’attends que vous me redonniez une date et je me déplacerai jusqu’à Domfront, ou Caen, ou ailleurs…
Vous croyez que les Magic Elvis me joueront une version moderne de « Les chemins » ?
Julien,

un-employe-enleve-les-cadenas-d-amour-le-1er-juin-du-pont_949822_500x286.jpg

 

 

Voulez-vous donner votre avis sur un roman à paraître? « Si par hasard… »(9ème partie). Editions Ella

20140628-paris-tourism-79.jpg

Dans le silence de tes nuits, 17 octobre 2015

 

De : Votre Réseau Pour : Julien@bleu.fr

le 19 septembre 2015
Objet : message
Votre message « On y retourne ? » a été partagé 389 fois et vu 967 fois depuis sa publication le 16 septembre.

A bientôt sur Votre Réseau.

De : MaryFing@skyboard.com Pour : Julien@bleu.fr
Copie à : marine@mgh.fr Objet : Cadenas suivant

le 21 septembre 2015

Bonjour à vous deux,
Je souhaite que vous allez bien ?
Je partage la photo du nouveau cadenas, je ne sais pas si vous avez des indices. Elle est drôle la phrase, on dirait le poésie ou des lyrics. Tu as déjà fait une recherche Internet sur cette phrase ?
Vous racontez la suite ?
Mary

De : Julien@bleu.fr
Pour : MaryFing@skyboard.com
Copie à : marine@mgh.fr le 21 septembre 2015 Objet : RE : Cadenas suivant
Hello Mary,

84

Tu as raison, elle ressemble à des paroles de chansons. La recherche net n’a rien donné, malheureusement.
Ne reste plus qu’à attendre que Le Réseau fasse le travail, comme à chaque fois depuis le début. Vu la vitesse à laquelle le nombre de partages augmente, on va forcément finir par réussir.

Je vais poster un nouveau message pour relancer la recherche, on se tient au courant.
A plus.

De : Votre Réseau
Pour : Julien@bleu.fr le 22 septembre 2015
Objet : message
Nous avons le plaisir de vous confirmer la publication de votre message dont vous retrouverez le contenu ci-dessous.

A bientôt sur Votre Réseau.

Message : Non, rien de rien…
Le premier partage de la nouvelle photo n’a rien donné, je vous en propose une autre sur laquelle on lit mieux la phrase :

Dans le silence de tes nuits,
Il m’a été suggéré par certains d’entre vous que cette phrase pourrait être un extrait de chanson. Ça semble une bonne idée. Si en plus du partage du message, l’un d’entre vous a déjà entendu cette phrase, merci de me contacter, l’adresse n’a pas Julien@bleu.fr

Julien.

De : Votre Réseau Pour : Julien@bleu.fr

changé :

le 24 septembre 2015
Objet : message
Votre message « Non, rien de rien… » a été partagé 397 fois et vu 1003 fois depuis sa publication le 22 septembre.

A bientôt sur Votre Réseau.

De : Franck.Larmure@pourtant.com
Pour : Julien@bleu.fr le 25 septembre 2015 Objet : Photos de cadenas.
Bonjour,
Je vous envoie un mail après avoir vu sur Le Réseau une photo d’un cadenas sur lequel une phrase est écrite.
J’ai cru comprendre en lisant votre profil, que vous cherchiez le propriétaire du cadenas. Je vous le dis tout de suite, ce n’est pas moi, désolé.
Mais la phrase qui y est inscrite m’interpelle. Alors peut- être est-ce un indice pour votre recherche. En effet, j’ai écrit cette phrase dans un texte de chanson il y a vingt ans de cela. A cette époque je chantais et jouais de la guitare dans un groupe de rock d’étudiants, avec des copains. Nous avions nos propres chansons et jouions dans des petites salles, des bars autour de chez nous. Et l’une de mes chansons contenait cette phrase. Comment se retrouve-t-

86

elle vingt ans plus tard sur un cadenas ? Je n’en sais rien, c’est peut-être juste un hasard. Mais ça suffit à éveiller ma curiosité et j’ai très envie de savoir !

Le groupe n’existe plus depuis longtemps, nous nous sommes perdus de vue, je ne sais pas ce que sont devenus les autres membres du groupe. Mais ça m’amuserait beaucoup de le savoir.

Si vous n’avez pas déjà trouvé qui a écrit sur ce cadenas, je peux vous aider à prendre contact avec les autres, peut-être est-ce l’un d’eux ?
Cordialement

Franck Larmure.

1237797.jpg

 

De: Julien@bleu.fr
Pour : Franck.Larmure@pourtant.com
septembre 2015
Objet : RE : Photos de cadenas.
Bonjour Franck,
Et merci pour votre message. Je n’ai pour l’instant reçu aucun message concernant ce cadenas, vous êtes ma meilleure piste. Et même si le cadenas n’avait aucun lien avec votre groupe et votre chanson, je trouve l’idée de retrouver les membres du groupe et de ressortir des cartons vos chansons, séduisante. Alors j’ai envie de creuser cette piste, avec votre aide.
Peut-on imaginer qu’une même idée, qu’une même phrase surgisse de deux cerveaux différents ? Quelqu’un aurait-il pu, sans ne l’avoir jamais entendue, écrire mot pour mot la même phrase ? C’est un joli problème de probabilités.

 

le 25

En tout cas, je suis curieux d’en savoir plus sur le groupe, son nom, le nombre de membres, l’histoire. Peut-être même avez-vous des photos, que l’on pourrait poster sur Le Réseau pour retrouver les musiciens ?

Et puis je suis curieux d’en savoir plus aussi sur la chanson, le reste de son texte, sa mélodie.
J’attends de vos nouvelles, avec impatience !
Julien.

De : Franck.Larmure@pourtant.com
Pour : Julien@bleu.fr le 26 septembre 2015 Objet : RE : Photos de cadenas.
Bonjour,
J’ai bien eu votre message et je vais répondre à vos questions, parce que ça m’amuse plutôt de replonger dans mes jeunes années.
Mais avant je vais devoir aller fouiller dans quelques cartons et il n’est pas exclu que j’y trouve des souvenirs que j’ai oubliés.
Rien que pour ça, ça vaut le coup de chercher. Je vous contacte très vite.
Mais à votre tour de m’en dire plus sur ce cadenas et sur les raisons de cette recherche.
Enfin, la question de savoir si deux cerveaux peuvent produire la même phrase… Même si c’est troublant, je n’ai pas la prétention d’avoir été un auteur aussi génial que personne ne pourrait écrire ou avoir écrit ce que j’avais moi-même imaginé… Je pense que c’est tout à fait possible et que ce cadenas n’a sûrement aucun lien avec les Magic Elvis. (C’était le nom du groupe !)
Mais c’est gentil de l’avoir suggéré.

 

Je fais des recherches et je vous réponds. Franck.

De : Franck.Larmure@pourtant.com
Pour : Julien@bleu.fr le 26 septembre 2015 Objet : RE : Photos de cadenas.
Rebonjour,
Je retrouve des antiquités de l’éphémère carrière des Magic Elvis dont je ne me souvenais pas et il y a du lourd ! Préparez-vous !
La suite très très vite.
Franck.

UYjVm3gNN79YWmtea-vV_wBvbGQ@500x375.jpg

De : Julien@bleu.fr
Pour : Franck.Larmure@pourtant.com
septembre 2015
Objet : RE : Photos de cadenas.
Bonjour Franck,
Je suis content de voir que vous vous prenez au jeu, parce que de mon côté il ne s’agissait au départ que d’un jeu. J’ai eu l’occasion de récupérer dix cadenas retirés du pont des arts et j’ai décidé de tenter de retrouver les propriétaires. Le vôtre (enfin celui sur lequel est écrite votre phrase) est le quatrième de la série. Nous avons fait deux belles rencontres, et même si pour l’un des cadenas l’histoire s’est avérée assez douloureuse, nous avons décidé de continuer. Je suis persuadé qu’il se passera quelque chose avec ces cadenas, comme exhumer un groupe des années 90. Et c’est tout à fait dans l’esprit de cette aventure.

 

le 27

(Vous faisiez quoi comme musique en 1990 ? Et vous aviez quel look ? Si en plus vous allez fouiller dans les archives et que l’on commence à en faire un travail documenté !)
Je suis très impatient de voir ce que vous avez retrouvé et de connaître l’histoire de Magic Elvis, d’en savoir plus sur la chanson et pourquoi pas de vous rencontrer, vous et les membres du groupe. C’est une des règles que je me suis fixées dans ce jeu, je pars à la rencontre des amoureux, pour leur rendre le cadenas en mains propres.

Une autre question se pose alors : pourquoi le groupe s’est- il séparé? Vous n’êtes pas fâchés? J’espère que la recherche des membres ne ravive rien de problématique ? A plus tard,

Julien, impatient.

De : Franck.Larmure@pourtant.com Pour : Julien@bleu.fr
septembre 2015
Objet : Les chemins

le 28

Pièce jointe : Leschemins.doc
Bonjour,
Quelle idée farfelue que celle-ci, de vouloir rendre des cadenas d’amoureux. Quand on y pense ça ferait un texte de chanson formidable ! Un slow peut être (oui en 1990 on écrivait des slows…) de six minutes avec solo de guitare interminable en fondu de fermeture pour finir le morceau. L’histoire de deux amoureux qui retrouveraient leur cadenas et se souviendraient avec nostalgie des premières années de leur amour.
Je m’égare mais je trouve votre idée très poétique et je me prends à espérer que c’est l’un des Magic Elvis qui a posé ce cadenas. De là à « exhumer » les membres du groupe, vous y allez un peu fort.

Comme promis je reviens vers vous avec un peu de matière à vous proposer. Et pour commencer, je vous envoie en pièce jointe le texte du morceau «Les chemins», qui commence donc par la phrase : « Dans les silences de tes nuits, ». La suite est dans la pièce jointe.

Il s’agissait d’une ballade, un peu folk, avec une rythmique proche de celle d’une valse, ternaire. Mais voilà que je deviens technique. Pour faire simple, c’était le morceau calme du groupe au milieu des chansons rock. Vous savez, le slow langoureux pour les fans féminines. Et c’est drôle, parce que sans avoir touché une guitare depuis quinze ans au moins, je crois être encore en mesure de jouer le morceau.

J’ai retrouvé le texte dans un carton au grenier et il était accompagné de beaucoup d’autres pépites d’époque. Mais il me faut un peu de temps pour rendre tout cela accessible par mail. Dès que c’est prêt je vous contacte.

A bientôt, Franck

un-couple-s-embrasse-sur-le-pont-des-arts-a-paris-le-15-aout-2014_5076776.jpg

De : Julien@bleu.fr
Pour : Franck.Larmure@pourtant.com le 28 septembre 2015
Objet : RE : Les chemins
Bonjour,
Merci pour ce texte et le temps passé dans la poussière du grenier pour exhumer les Magic Elvis. D’ailleurs vous ne

 

m’avez toujours rien dit du groupe, sa composition, sa rupture, ni de vous.
Je lis que vous n’avez plus touché une guitare depuis longtemps et je me demande pourquoi. En tout cas, j’ai trouvé le texte très joli, très imagé et poétique et je serais curieux de l’entendre en musique. Si vous dites pouvoir le jouer, pourquoi ne pas en enregistrer une version MP3, rapidement, juste pour avoir un aperçu de la façon dont il sonnait ?

J’attends impatiemment la suite, vous avez piqué ma curiosité et mon envie.
A plus tard,
Julien.

De : Franck.Larmure@pourtant.com Pour : Julien@bleu.fr
septembre 2015
Objet : RE : Les chemins

Pièce jointe : leschemins.mp3 Bonjour Julien,
J’ai deux surprises pour vous !

le 28

Je crois que j’ai fait mieux que rejouer de la guitare quinze ans après, ce qui aurait quand même sûrement été un moment de solitude intense.
Dans le grenier, avec le texte, dormait une vieille K7 (savez-vous seulement ce qu’est une K7 ?) des Magic Elvis sur laquelle on peut écouter « les chemins », entre autres. Le temps de trouver un lecteur et de bricoler pour repasser la bande sur un support numérique et voilà pour vous, un

 

enregistrement original de la chanson, qui doit dater de 1993.
Le groupe était composé de cinq membres : Alexandre au chant, Nicolas et moi à la guitare, Ludovic à la basse et Yann à la batterie.

La K7 contient six titres, dont certains étaient complètement sortis de ma mémoire. Nous avions enregistré ensemble « à la maison », avec les moyens du bord, cette petite maquette pour démarcher les lieux de concerts et les maisons de disques.

Et puis nous avons eu notre bac, nous sommes partis faire des études dans des villes différentes et le temps additionné à la distance a mis fin aux espoirs de voir un jour une pochette de disque au nom des Magic Elvis. Nous nous sommes séparés sans nous en rendre compte vraiment et donc pas du tout fâchés, pour répondre à votre question. J’ai recroisé Yann, parfois, au hasard, parce que nous sommes restés presque voisins.

Et c’est ma deuxième surprise : j’ai retrouvé son adresse précise et il m’a répondu !
Bon, ce n’est pas lui qui a posé le cadenas, (désolé) mais il a gardé, de son côté un contact avec Nicolas, le guitariste. Il m’a proposé de l’appeler et nous devons sortir tous les trois un de ces soirs, partager une bière et nous souvenir de nos jeunes années de lycéens. Je vous raconterai !

Je me dois donc de vous remercier aussi, vous me faites replonger vingt ans en arrière et c’est très agréable.

A bientôt, Franck.

images-9.jpeg

 

De : Julien@bleu.fr
Pour : Franck.Larmure@pourtant.com
septembre 2015
Objet : RE : Les chemins
Bonjour,
Quelles surprises, en effet.
Je dois donc d’abord vous remercier, c’est un réel plaisir de voir ce qui est en train de se dérouler autour de ma petite photo de cadenas. Je ne sais pas quand vous devez revoir deux des quatre autres « elvis magiques » mais je suis impatient, même s’il s’avère qu’aucun d’eux n’a posé le cadenas et que la coïncidence de la phrase n’est qu’un hasard heureux.
La chanson est très sympa, l’air se retient facilement et le texte, que je trouvais poétique à la lecture, lui va à merveille. Merci d’avoir partagé cela avec moi.
J’attends la suite, impatient !
Julien.

 

Nuage de Tags