S'il te plaît, apprivoise-moi…

Articles tagués ‘ronsard’

Cartes postales du Prieuré de Saint Cosme, demeure de Ronsard à La Riche, près de Tours

20160306_144845
Le prieuré de Saint-Cosme ou prieuré de Ronsard est un prieuré du xie siècle dédié à saint Cosme, un « jardin remarquable » de 2 hectares et un « musée Ronsard » construit sur une ancienne île de la Loire à La Riche près de Tours en Touraine. Le poète Pierre de Ronsard y a vécu ses vingt dernières années de 1565 à 1585.

20160306_145629
Historique
En 1092 le prieuré est fondé sur l’emplacement d’un oratoire de vie siècle, par une communauté de chanoines réguliers de saint Augustin pour accueillir jusqu’au xviiie siècle les pèlerins en route pour Saint-Jacques-de-Compostelle.

En 1187, à une époque où le prieuré a été considéré comme « un paradis sur terre permettant d’atteindre plus facilement le vrai paradis », le roi d’Angleterre Henri II (en dominions dont il était à l’époque) permit au prieuré d’être utilisé comme un refuge pour l’archevêque de Trèves en exil, Folmar de Carden.

20160306_153152

Au xve siècle, le prieuré bénéficie de la prodigalité du roi de France Louis XI qui réside au château de Plessis-lès-Tours voisin. Il y fait construire l’église et la maison du prieur.
De 1565 à 1585 le « Prince des poètes », Pierre de Ronsard, y devient prieur commendataire. Il vit dans la maison du prieur, devenue depuis musée, et y reçoit entre autres la visite de Catherine de Médicis et de ses fils, le roi de France Charles IX et le futur roi Henri III. À sa disparition à l’âge de 61 ans, le 27 décembre 1585, il est inhumé dans le chœur de l’église du prieuré. Sa sépulture n’est retrouvée que dans les années 1930.20160306_144438 (1)

En 1742, le prieuré est supprimé et en partie démantelé. Le site est bombardé durant la Seconde Guerre mondiale et partiellement détruit. Ne restent que le logis du prieur, les ruines de la chapelle et le réfectoire des moines.

 

20160306_153213

 

Un lieu de patrimoine
En 1951 le conseil général d’Indre-et-Loire entreprend un importante réhabilitation du domaine puis ouvre le site au public.

À partir de 1988 sont créées/restaurés neuf jardins labellisés « Jardin remarquable » sur 2 hectares ou les roses sont omniprésentes avec 200 variétés sous toutes leurs formes en hommage à Ronsard. Elles se mêlent à une importante collection d’iris, de pivoines, de lavandes, de lys et d’arbustes divers et variés.

20160306_145518

Daniel Leuwers a choisi le prieuré pour conserver et exposer en alternance les livres pauvres.

De juin 2009 à fin janvier 2010 eurent lieu d’importantes fouilles archéologiques.

En 2011 le peintre Zao Wou-Ki fut invité par le conseil général d’Indre-et-Loire à réaliser 14 vitraux au prieuré pour le réfectoire des chanoines.

En 2013, l’exposition Extases d’Ernest Pignon-Ernest a présenté sept panneaux représentant des femmes dans un état mystique ainsi que son travail préparatoire.

20160306_162227

 

( source wikipedia)

Chanson amoureuse pour Marie: « Ronsard » de Gainsbourg

Nuage de Tags